Retour

10 choses à savoir sur le ramadan

Près d’une personne sur 4 dans le monde est musulmane. Voici en 10 points ce que signifie le ramadan pour ces millions de gens.

1. Le ramadan, c’est le nom d’un mois​

Musulman observe la lune

Ramadan, c’est d’abord le nom d’un mois du calendrier lunaire islamique, le 9e mois, celui où les musulmans croient que Dieu a commencé à révéler, en l’an 609, ce qui allait devenir leur texte sacré, le Coran.

Le calendrier musulman est un calendrier lunaire (contrairement au calendrier grégorien, qui est un calendrier solaire) : chaque mois commence après la nouvelle lune, lorsque devient visible le premier croissant.

Contrairement à certains rites chrétiens, comme le carême, le ramadan ne se déroule jamais au même moment chaque année. Comme le calendrier musulman compte de onze à douze jours de moins que le calendrier solaire, le ramadan se décale chaque année et passe progressivement d’une saison à l’autre.

En 2015, le ramadan commence le jeudi 18 juin et se termine le 17 juillet.

Sur la photo, un religieux musulman chiite explore la lune du mois du ramadan, à Sitra, au Bahrein. (Photo: Ayman Yaqoob/Pacific Press/LightRocket via Getty Images)

2. Le ramadan, c’est un moment d’introspection

Musulmans au Qatar

Un peu à la manière du carême pour les chrétiens, les fidèles musulmans espèrent profiter du temps du ramadan pour se repentir de leurs péchés, se purifier l’esprit et se rapprocher des plus pauvres. S’ils réussissent à renforcer leur sens de la discipline et leur maîtrise de soi, les musulmans croient qu’ils seront mieux équipés pour affronter ce qui surviendra dans leur vie au courant de l’année à venir.

Le ramadan est donc censé être un moment d’introspection, une occasion de se concentrer sur l’âme plutôt que sur le corps, de devenir plus spirituel que matériel tout en améliorant leurs comportements.

C’est un moment d’empathie envers ceux qui sont dans le besoin et de remerciement quand on reçoit la nourriture à la fin de la journée, alors que des millions de personnes meurent de faim.

Sur la photo, des musulmans se rassemblent pour la prière Tarawih du ramadan, à Doha, au Qatar. (Photo : Enes Kanli/Anadolu Agency/Getty Images)

3. Le ramadan, c’est un mois de jeûne

Jeûne musulman

Les musulmans qui observent le ramadan doivent oublier tout désir, surtout ceux concernant la nourriture et l’eau. Le jeûne est l’un des plus importants piliers de l’islam et les exigences sont claires : aucune nourriture ou boisson de l’aube jusqu'au coucher du soleil pendant un mois, peu importe la température, peu importe la charge de travail. Les musulmans n’ont pas le droit de boire une seule goutte d’eau durant ce jeûne.

De plus, ils doivent aussi restreindre leur consommation de cigarettes et de sexe. Cependant, même s’ils s’abstiennent de bien des choses durant le jour, dès que le soleil se couche, les familles et amis se visitent et célèbrent avec de la nourriture jusqu’au petit matin.

Quand le ramadan tombe en été, les restrictions sont encore plus difficiles à suivre à cause de la longueur des jours. Selon le Coran, les gens malades ou âgés, qui voyagent, les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi que les jeunes enfants peuvent ne pas jeûner si cela affecte leur santé.

Un jeûne peut être annulé pour cause de menstruations ou d’hémorragie suite à un accouchement, de vomissement intentionnel, ou si on casse le jeûne en mangeant ou en buvant.

Dans tous ces cas, le Coran demande que les croyants fassent un jeûne qada, c’est-à-dire qu’ils devront jeûner jour pour jour pour s’acquitter des jours où ils n’ont pas jeûné, et ce, le plus rapidement possible.

Les enfants n’ont pas à jeûner même s’ils peuvent le faire, petit à petit, pour s’entraîner. Dès qu’ils atteignent la puberté, ils y sont obligés.

Sur la photo, les fidèles musulmans prient avant le lever du jour durant le mois de jeûne du ramadan à Islamabad, au Pakistan. (Photo : AAMIR QURESHI/AFP/Getty Images)

4. Sunnites et chiites ne jeûnent pas de la même façon

Femmes chiites musulmanes

Les sunnites et les chiites ne cessent pas leur jeûne au même moment. Les musulmans sunnites cessent leur jeûne dès que le soleil n’est plus visible à l’horizon (même si le ciel est encore clair), tandis que les chiites ont plus de patience. Ils croient que le jeûne ne peut être brisé tant que les derniers rayons du soleil n’ont pas disparu du firmament.

Des variations régionales existent dans les deux camps, et cette distinction n’est pas toujours absolue. Environ 85 % des musulmans sont des sunnites et 15 % sont des chiites.

Tant que le Prophète était en vie, l’islam ne formait qu’un seul courant. Mais à sa mort, en 632, des divergences ont apparu. Certains musulmans ont décidé que le gendre du Prophète, Ali, était son successeur. Ils sont devenus les chiites.

Les autres, majoritaires, ont déclaré que le successeur de Mahomet était plutôt Abou Bakr, son compagnon.

Sur la photo, des femmes chiites font la prière Eid al-Fitr au siège du Conseil suprême islamique de l’Iraq à Bagdad, alors que les fidèles d'Ali célébraient la fin du mois du ramadan. (Photo : AHMAD AL-RUBAYE/AFP/Getty Images)

5. Le ramadan, c'est bon pour les cotes d’écoute

Acteur égyptien et actrice libanaise

Dans les pays arabes, à grande majorité musulmane, le ramadan est un moment où la télévision joue un rôle primordial.

Les maisons de production travaillent toute l’année pour créer des mini-séries de 30 épisodes, un pour chaque nuit du mois, dans l’espoir d’attirer les spectateurs et des publicités et donc, de faire de l’argent.

Sur la photo prise au Caire, en Égypte, l’acteur égyptien Amr Waked avec à ses côtés l’actrice libanaise Darine Hamzeh durant le tournage de l’un des épisodes de Ahl Alexandria, signifiant Les gens d’Alexandrie, en arabe. (Photo : STR/AFP/Getty Images)

6. L'islam n’a pas inventé le jeûne religieux

Musulman brise son jeûne

Le jeûne existe depuis longtemps. On trouve des mentions d’abstention de nourriture et de boisson dans la bible hébraïque et dans le Nouveau Testament, qui précèdent tous deux dans le temps le prophète Mahomet, né en 570 après Jésus Christ.

On trouve dans la Bible l’histoire de la reine Esther qui demande aux juifs de jeûner pendant trois jours avant sa visite au roi, son mari, à qui elle demandera de ne pas les tuer.

Dans le Nouveau Testament, Jésus jeûne dans le désert pendant 40 jours, ce qui a donné lieu au carême dans certains rites chrétiens.

Sur la photo, un fidèle musulman pakistanais brise son jeûne durant le mois du ramadan, à Islamabad. (Photo : AAMIR QURESHI/AFP/Getty Images)

7. Le ramadan, ce n'est pas un régime

Prière Pakistanais musulmans

En fait, loin de là, puisque la plupart des musulmans qui observent le ramadan grossissent pendant cette période. Parce qu’ils font moins d’exercice durant le jour et parce que le fait de se priver le jour les amène à manger plus la nuit.

Ce mode de vie incite leur métabolisme à se mettre au ralenti et à emmagasiner le gras plutôt que de le brûler.

De plus, les repas du soir servis quand cesse le jeûne sont traditionnellement des repas lourds, riches en glucides et pauvres en nutriments.

Pour rester en santé durant leur jeûne, les musulmans devraient boire beaucoup d’eau, manger beaucoup de fruits, de légumes et des protéines et se réveiller avant le lever du soleil, pour pouvoir profiter d’un repas matinal.

Sur la photo, de nombreux Pakistanais musulmans prient après avoir vu le croissant de lune signifiant le début du ramadan, à Mubarak, à Lahore, au Pakistan. (Photo : Rana Sajid Hussain/Pacific Press/LightRocket via Getty Images)

8. Le ramadan, c'est le mois de la charité

Couple de Pakistanais

Les dons à des organismes de charité sont beaucoup plus nombreux durant le mois du ramadan puisque plusieurs musulmans choisissent ce moment pour être généreux. Les mosquées et les organisations religieuses offrent chaque soir des repas gratuits aux plus pauvres. Les musulmans plus fortunés donnent souvent des sacs ou des paniers contenant des aliments de base comme du sucre, du riz ou du thé avant le début du mois.

Sur la photo, un couple de Pakistanais et leur fille adoptive au centre de l’Association d’aide Chhipa, à Karachi, obtenue grâce à la charité d'un certain Aamir Liaqat Hussain. (Photo : ASIF HASSAN/AFP/Getty Images)

9. La fin du ramadan

Chef musulman Irak

La fête islamique Eid al-Fitr marque la fin de la période de jeûne et le premier jour du mois suivant, après qu’une nouvelle lune a été repérée, soit après 29 ou 30 jours de jeûne.

C’est l’occasion de célébrations et de fêtes. Les musulmans se rendent dans les mosquées en début de matinée, vêtus de leurs plus beaux habits, pour la première prière. On offre ensuite des présents aux enfants, on célèbre avec des festins et on visite la famille et les amis.

Pour certains musulmans, cette fête dure trois jours. Durant le mois suivant, les musulmans sont encouragés à jeûner pendant encore six jours.

Sur la photo, Ammar al-Hakim, le chef du conseil suprême islamique de l’Irak, dirigeant la prière Eid al-Fitr, à Bagdad. (Photo : AHMAD AL-RUBAYE/AFP/Getty Images)

10. Ramadan, c'est aussi un prénom

Enfants musulmans

Prénommer son enfant d’après une foi religieuse n’a rien d’inhabituel. Les catholiques choisissent souvent le nom d’un saint ou d’une sainte ou même d’une vertu, comme Grace ou Joy, ou encore le nom d’une fête, comme Noël.

Chez les musulmans, le prénom Ramadan est devenu commun chez les garçons depuis les années 1990.

Sur la photo, des étudiants religieux musulmans lisent le coran durant le mois du ramadan, à Mumbai. (Photo : INDRANIL MUKHERJEE/AFP/Getty Images)

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine