Retour

7 choses essentielles à savoir lors d'une panne d'électricité

Les pannes d’électricité surviennent de façon récurrente, ici et là, à travers le Québec. Il vous est sûrement arrivé d’entendre vos collègues parler d’une panne électrique qui est venue cogner à leur porte sans prévenir. Plusieurs heures d’obscurité, voire quelques jours.


Le réseau de distribution d’électricité d’Hydro-Québec est très résistant aux intempéries, mais n’est tout de même pas invincible. Les lourdes branches qui tombent sur les fils électriques lors d'orages violents ou de tempêtes de verglas causent inévitablement des pannes de courant.


Toutefois, nous vous avons préparé un petit guide pour vous outiller lorsque Dame Nature vous jettera à nouveau ce sort obscur. 

 

Quoi faire avec les aliments de mon frigo ?

Devons-nous les jetter ? Sont-ils encore bons ? Ce sont toutes des questions qui nous tracassent l’esprit. Le gaspillage de nourriture et d’argent, ça crève le coeur.  Cependant, selon la durée de la panne, les aliments peuvent être encore bons. En effet, si la panne a une durée maximale de 4 à 6 heures, les produits réfrigérés devraient être consommables. Néanmoins, la température du frigo ne doit pas avoir dépassé 4 oC. De plus, il faut éviter d’ouvrir le réfrigérateur durant la coupure de courant.  Pour toutes pannes exédant 6 heures, il faut être plus prudent. Les fromages à pâte ferme et le beurre peuvent être conservés tout comme les desserts et viennoiseries, les tartinades et les condiments tels que le ketchup et la moutarde. Toutefois, il faudra jeter les condiments contenant des aliments périssables comme la mayonnaise et la sauce aux huîtres. Il faudra aussi se départir du lait, de la crème, des fromages à pâte molle, des mets préparés, de la viande, de la volaille, du poisson, des fruits de mer et des oeufs. Pour plus de détails sur les aliments à conserver ou à disposer lors d’une panne d’une durée de plus de 6 heures, nous vous invitons à consulter le tableau de la MAPAQ.

Andrey Popov / Shutterstock

 

Quoi faire avec les aliments de mon congélo, asteure ?

Quoique semblables aux instructions données pour le réfrigérateur, celles concernant le congélateur comportent quelques différences. En effet, le congélateur peut résister à des pannes beaucoup plus longues. À pleine capacité, un bon congélateur peut conserver les aliments jusqu’à 48 heures. S’il est à moitié rempli, il pourra les conserver jusqu’à 24 heures. De plus, les aliments partiellement décongelés peuvent être remis dans le congélateur si leur centre est encore gelé. Quant aux aliments crus décongelés, ceux-ci peuvent être cruits pour consommation immédiate ou cuits puis recongelés. Certains aliments complètement décongelés peuvent être remis au congélateur sans problème comme le pain, le jus, les tartes et les fruits. Toutefois, les aliments périssables décongelés tels que les oeufs, la viande, la volaille, le poisson et les friuts de mer doivent être jetés, tout comme les repas dont la cuisson à la mijoteuse aurait été interrompue par la perte de courant. Il est plus favorable de jeter un aliment douteux plutôt que de risquer une intoxication alimentaire qui se traduit par des nausées, des maux de ventre, des maux de tête et autres symptômes déplaisants. Vaux mieux prévenir que guérir. 

Africa Studio / Shutterstock

 

Et les appareils électroniques, eux ?

Il ne faut surtout pas négliger les endommagements que pouraient causer les pannes d’électricité sur nos appareils électroniques. En effet, celles-ci peuvent entraîner une surtention des circuits électriques, c’est-à-dire que l’appareil reçoit une tension supérieure à la tention normale risquant ainsi d’abimer le bien. Il est donc essentiel d’éteindre nos appareils électroniques afin d’éviter les pertes. Les débrancher est aussi une pratique à adopter, car cela permet de réduire encore plus les risques de bris de matériel tout en permettant d’éviter les courts-circuits

Domenico Loia / Unsplash

 

Ça fait beaucoup de pertes tout ça... vais-je être remboursé ?

Cette question titille beaucoup de personnes. Vais-je être indemnisé ? Est-ce que les démarches sont complexes ? Est-ce que ça vaut la peine ? Cela dépend de votre assurance habitation. Certes, les réclamations ne relèvent pas d’Hydro-Québec. Il faut plutôt faire affaire avec son assureur. Habituellement, les pertes d’aliments et les endommagements d’appareils électroniques sont couverts par les assurances, mais il se peut parfois que ce soit des garanties supplémentaires. Il faudra aussi regarder le montant à partir duquel les assureurs remboursent leurs clients, car celui-ci peut être quelques fois élevé. 

Rawpixel / Unsplash

 

Soyez prévoyants

Si vous voyez qu’un poteau électrique menace de tomber ou encore que des arbres touchent aux fils, communiquez-le à Hydro-Québec au 1-800-790-2424. Prévoyez notamment d’avoir en tout temps une radio à batterie, une lampe de poche, des bougies, des allumettes et de la nourriture en conserve chez vous. Si la panne survient l’hiver, nous vous conseillons de tirer la chasse d’eau afin d’éviter que l’eau gèle dans les tuyaux. 
 

Rawpixel / Unsplash

Puisque la cause principale des pannes électriques est le contact entre la nature et le réseau d’électricité, vous pouvez aussi être prévoyants dans l’aménagement paysagé de votre terrain. Par exemple, il faut s’assurer que la distance et que le type d’arbre n’affectent pas les fils électriques. Ces choix sont importants pour votre sécurité, mais aussi pour celle du voisinage.

 

Danger !

Si vous apercevez des fils sectionnés ou encore des fils atteignables sans échelle lors de la panne électrique, n’hésitez pas à appeler le 911. En tout temps, tenez-vous loin des fils électriques.

Adam Birkett / Unsplash

 

Un retour dans le temps bien plaisant

Avec les enfants, ça peut être cool de faire un voyage dans le temps : préparer un petit souper aux chandelles, jouer aux cartes plutôt qu’aux jeux vidéo, faire cuire des brochettes de poulet dans le foyer ou encore au barbecue – il est même possible d’en faire l’hiver ! C’est plaisant parfois de changer un peu sa routine et de sortir de sa zone de confort... même quand c’est imprévu ! Il faut voir le bon côté des choses malgré cette panne(ique) électrique !

Joanna Kosinska / Unsplash

 


Vous aimerez aussi