Place au festival des étoiles filantes! La cuvée 2016 des Perséides s'annonce bonne pour cette année, mais elle ne sera pas exceptionnelle pour les observateurs québécois surtout à cause des conditions météorologiques.

Un texte d'Alain Labelle

Tous les ans, vers la mi-août, la Terre passe tout près de l'orbite de la comète 109P/Swift-Tuttle, dont le sillage est parsemé de milliards de particules de poussière. Ce sont ces poussières qui nous donnent la fameuse pluie de météores des Perséides.

La qualité du spectacle varie en fonction de la distance à laquelle passe la Terre de la partie la plus dense de l'essaim de particules, mais aussi de la présence de la Lune.

1. Quand observer le phénomène?

Entre le 10 et le 14 août. Le maximum d'activité est attendu le 12 août. Toutefois, les Perséides sont également observables au cours des quelques nuits qui précèdent et qui suivent ces dates, mais en plus petite quantité. En fait, les premières Perséides sont détectables dès la mi-juillet, et la pluie demeure active jusqu'à la troisième semaine d'août.

Cette année, la Terre devrait rencontrer le coeur d'un filament de particules dans la nuit du 11 au 12 août, d'après les modélisations informatiques. Cependant, le moment de l'observation ne sera pas idéal pour l'est du pays. En effet, le pic maximal d'observation se produira tôt dans l'avant-midi, note l'astronome Marc Jobin du Planétarium de Montréal. De plus, des nuages et le ciel laiteux qui accompagne les temps chauds risquent de jouer les trouble-fêtes. Les provinces de l'Ouest seront plus avantagées.

2. À quel moment de la nuit?

Les Perséides commenceront à se manifester dès la tombée de la nuit, mais c'est après minuit que le spectacle est à son apogée. Vous allez voir plus d'étoiles filantes tôt le matin que tard le soir. Ainsi, la pluie sera la plus dense durant les dernières heures de la nuit du 11 au 12 août.

3. Combien d'étoiles filantes est-il possible de voir?

Il est possible de compter une trentaine de météores à l'heure, mais ce chiffre peut grimper et dépasser 70, selon les conditions d'observation.

Des étoiles filantes dans le ciel

4. Où aller pour réaliser la meilleure observation?

La pollution lumineuse nuit à l'observation des étoiles filantes. Plus le ciel est noir, plus vos observations seront nombreuses. Éloignez-vous des grandes villes! 

5. Dans quelle position doit-on regarder le ciel?

La NASA recommande de se coucher au sol les pieds pointant vers le nord-est, avec une vue sur la plus grande étendue de ciel possible, sans télescope ni jumelles. Une trentaine de minutes sont habituellement nécessaires pour que les yeux s'habituent à la noirceur.

Plus d'articles

Commentaires