Retour

Audace et créativité convoquées à la 33e Compétition québécoise d'ingénierie

Au total, 234 étudiants de partout au Québec participent à la compétition québécoise d'ingénierie qui se déroule à l'Université du Québec à Rimouski cette fin de semaine.

L'événement, qui se tient pour la première fois à Rimouski, couronnera les vainqueurs qui se rendront au championnat canadien dans quelques mois.

La Compétition québécoise d'ingénierie permet aux futurs ingénieurs de relever en équipe des défis technologiques qui nécessitent à la fois adresse, intelligence, audace et créativité.

Les participants considèrent que cette expérience sera utile dans leur carrière.

Être mis sous pression comme ça, travailler toute une nuit un défi que tu ne connais pas, [...] une présentation à faire devant un jury... C'est des expériences que les entreprises apprécient vraiment.

Marc-André Cusson, étudiant en génie

Le fleuve comme point de départ

Cette année, sous le thème « Génie du Saint-Laurent », les étudiants en ingénierie devaient par exemple imaginer des solutions pour déplacer le sous-marin Onondaga, afin de le mettre à l'abri des grandes marées.

Pendant toute la nuit, huit équipes ont donc cogité puis réalisé, à l'aide de maquettes, les moyens techniques qui permettraient de déplacer l'immense submersible. Un travail exigeant qu'ils ont présenté au public quelques heures plus tard.

« Nous avons fait un système avec un treuil. Donc on lève le sous-marin. Par la suite, lorsque le treuil arrive dans les airs, on a un interrupteur qui le fait avancer. À la fin du parcours, on désactive le moteur et le sous-marin est rendu », explique l'étudiant en génie à l'UQAR, Martin Rioux

Toujours à partir de maquettes, une autre équipe devait concevoir les moyens techniques d'évacuer les passagers d'un navire en train de couler.

Des efforts qui portent fruit

En 33 ans d'existence, c'est la toute première fois que cette compétition se tient à Rimouski. L'événement a nécessité deux ans de travail, 70 bénévoles, et 200 000 dollars en commandites.

« En travaillant fort avec les bonnes personnes, on a réussi à aller chercher plus d'argent qu'ils sont capable d'aller en chercher à Montréal. On a réussi à avoir des meilleurs deals d'hôtel, des meilleurs deals de restaurant parce que finalement, en région, les gens sont plus facilement rejoignables et c'est plus facile », affirme un des organisateurs, Alexandre Mazier.

Les équipes gagnantes de la compétition représenteront la province à la compétition canadienne à Calgary.

D’après le reportage de Paul Huot.

Plus d'articles

Commentaires