Un médicament qui imite l'action des rayons du soleil sur la peau lui donne un teint basané qui rappelle celui du bronzage, sans toutefois présenter les effets néfastes des rayonnements ultraviolets (UV).

Le Dr David Fisher et ses collègues du Massachusetts General Hospital aux États-Unis expliquent que le médicament testé sur des souris et des échantillons de peau humaine amène celle-ci à générer le pigment brun foncé associé à la production de la mélanine.

Les résultats sont également concluants pour les personnes aux cheveux roux, dont la peau a tendance à brûler au soleil.

Les chercheurs espèrent que leur découverte permette de prévenir le cancer de la peau et même de ralentir l'apparition du vieillissement, deux phénomènes associés à l’exposition aux rayons UV du soleil.

L’exposition au soleil déclenche une chaîne de réactions chimiques dans la peau qui mène ultimement à la création de la mélanine foncée, une réaction naturelle de défense du corps contre les UV.

Le médicament pénètre dans la peau et lance le processus de fabrication de la mélanine sans pour autant endommager la peau.

Cette approche est totalement différente du faux bronzage, qui « peint » la peau, mais qui ne la protège pas des UV. Les tests montrent que la mélanine produite par le nouveau médicament bloque les dangereux UV.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Cell Reports.

L’objectif des chercheurs serait, éventuellement, de créer des crèmes solaires qui permettent de prendre du soleil et de bronzer, tout en augmentant l’effet protecteur contre les rayons du soleil.

D’autres tests doivent être menés avant de pouvoir penser à la commercialisation d’un produit, une étape qui pourrait survenir dans les prochaines années.

Plus d'articles

Commentaires