Retour

Découverte d'une enzyme prometteuse pour traiter le diabète

Une équipe de chercheurs du Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) a découvert une enzyme qui pourrait contribuer à la lutte contre le diabète.

Le glycérol-3-phosphate-phosphatase (G3PP), dont on ignorait l'existence dans les cellules des mammifères, a pour rôle d'éliminer les effets liés à un excès de sucre.

Les travaux des chercheurs, dirigés par Marc Prentki et Murthy Madiraju, du CRCHUM, ont démontré que cette enzyme régule l'utilisation du glucose et des lipides dans les organes.

« Nous avons constaté que la G3PP peut dégrader une grande partie de ce glycérol-3-phosphate en excès et le détourner de la cellule, de sorte que les cellules bêta pancréatiques productrices d'insuline et les divers organes sont protégés des effets toxiques d'un niveau élevé de glucose », a expliqué Marc Prentki, professeur à l'Université de Montréal.

À partir de cette découverte, les chercheurs veulent créer « de petites molécules capables d'activer l'enzyme G3PP ». La réussite de l'expérience, qui devra être testée sur des animaux, ouvrira la porte au développement de nouveaux traitements pour les personnes qui souffrent de diabète ou d'obésité.

Plus d'articles

Commentaires