Retour

Découverte de la grotte la plus profonde au Canada

Un groupe d'explorateurs de Calgary a fait une découverte spectaculaire en début d'année près de Fernie, dans le sud-est de la Colombie-Britannique : la grotte la plus profonde jamais explorée dans l'histoire du pays.

Un texte de Danielle Kadjo

« On se sent très fiers! Il n’y a pas beaucoup de personnes sur cette terre qui peuvent dire qu’ils ont été à des endroits où l’homme n’a jamais mis les pieds. » C'est ce que raconte Jérôme Genairon, spéléologue montréalais et l'un des neuf scientifiques qui ont eu l’honneur de faire partie de cette expédition qui s’inscrit aujourd’hui dans le domaine historique.

Un record de profondeur

Il explique que le projet s’est étalé sur une durée de six ans au cours desquels, son groupe, principalement composé d’Albertains, a tenté de percer le mystère de la grotte Bisaro Anima.

Celle-ci mesure 670 mètres de profondeur et s'étend sur plus de 5,3 kilomètres de long, battant ainsi le record de profondeur de toutes les autres grottes du Canada.

Jérôme Genairon a révélé qu’il aura fallu une dizaine de visites, durant les années d’exploration, pour mener à la réalisation de cette expédition qui a duré 6 jours.

Un atterrissage par hélicoptère

Le spéléologue affirme que le plateau de la montagne n’est accessible que par hélicoptère. Autrement, le parcours est impossible vu tout le matériel qu’ils ont à porter.

Un périple d’une semaine

« La descente s'est déroulée sur de nombreux jours afin de pouvoir se reposer », a-t-il expliqué. Durant la progression, ils ont découvert des canyons profonds, des cascades, des rampes et des sols inégaux.

Entre stress et excitation

Il a fait remarquer qu'être en mesure de descendre jusqu'à 670 mètres de profondeur nécessite beaucoup de matériel et de corde. Il faut aussi de quoi passer 6 jours sous terre parce qu’à pareille profondeur, on ne peut se permettre de remonter à la surface, a-t-il observé. De plus, ils devaient être très prudents car un accident, en cours de route, aurait exigé beaucoup d’efforts et de compagnons pour pourvoir porter secours.

Le début d'une longue aventure

Jérôme a expliqué qu’au fur et à mesure qu’ils descendaient dans la grotte, il fallait prendre des mesures afin de pouvoir dessiner une carte qui servirait à orienter les prochaines expéditions.

Les explorateurs envisagent d’y retourner afin d'approfondir la découverte des lieux.