Retour

Découverte majeure pour l'Amérique : les os des premiers colons britanniques du Nouveau Monde

Les ossements de quatre Anglais, des membres de l'élite qui ont fait partie des premiers colonisateurs de la ville de Jamestown, en Virginie, ont été découverts sur le site du 17e siècle.

« C'est une découverte majeure, ces quatre hommes sont les personnalités anglaises les plus anciennes à être découvertes en Amérique », a affirmé à l'AFP le président de l'association historique Jamestown Discovery, Jim Horn.

Ces ossements ont été identifiés comme étant ceux du révérend Robert Hunt, de Sir Ferdinando Wainman et des capitaines William West et Gabriel Archer.

Il a été révélé que William West est mort tué par des Amérindiens et que les trois autres sont décédés d'une maladie.

Roger Hunt et Gabriel Archer ont tous les deux fait partie de l'expédition du capitaine John Smith, le fameux colonisateur qui a été sauvé par l'Amérindienne Pocahontas, dont l'histoire a ensuite été reprise par Disney.

Deux ans de fouilles et de recherches

Ces restes de squelettes ont été trouvés après deux années de fouilles et de recherches.

Les os ont été découverts en 2013, inhumés près du chœur de la plus ancienne église protestante des États-Unis qui était en service de 1608 à 1616. Cet ancien établissement fait l'objet de fouilles archéologiques depuis quelques années.

L'archéologue en chef du site, William Kelso, explique que les restes ont pu être identifiés en analysant les os au rayon X, en effectuant une recherche d'ADN et en épluchant les archives britanniques.

« Alors que ces restes étaient perdus pour l'histoire pendant plus de 400 ans, la découverte de ceux-ci révèle de nouveaux indices sur la vie, la mort et l'importance de la religion dans une des plus importantes colonies anglaises » en Amérique, estiment les scientifiques à la tête du projet.

Après cette découverte, un mystère persiste : les archéologues ont également déterré un reliquaire catholique posé au pied du cercueil de Gabriel Archer.

Les scientifiques se demandent si celui-ci était secrètement catholique ou si cette petite boîte d'argent contenant des os avait une signification spéciale pour l'Église anglicane. L'enquête se poursuit, disent les archéologues.

Plus d'articles

Commentaires