Retour

Découverte surprise de 1,5 million de manchots sur une île en Antarctique

Une colonie de 1,5 million de manchots Adélie a été découverte par surprise sur une île éloignée de l'Antarctique par des chercheurs américains.

« C’est incroyable qu’il y ait autant de manchots qui se reproduisent sur ces petites îles éloignées et qu’ils soient restés si longtemps dans l’ombre », a déclaré sur les ondes de CBC Michael Polito, professeur d’océanographie à l'Université de l'État de Louisiane et coauteur de l’étude ayant permis de découvrir ces manchots.

Le professeur s’est dit impressionné par le nombre de manchots Adélie sur cette île, qui vient de faire augmenter de 20 % la population totale de ce type de manchots.

M. Polito avait déjà eu vent de cette colonie au moment d’une expédition en 2006.

« Je n’ai été que quelques heures sur l’île et c’était tard dans la saison de reproduction, alors il n’y avait pas beaucoup d’adultes sur l’île. Mais il y avait beaucoup d’excréments, preuve qu’il devait y avoir beaucoup de manchots », explique-t-il.

Les chercheurs de Louisiane ont rapporté cette découverte à leurs collègues de l’Université Stony Brook de New York, qui ont fait une enquête plus approfondie de la région par imagerie satellite.

« Je me suis dit que ce n’était pas simplement une colonie, mais une grosse colonie. Comment a-t-on pu manquer ça? », a commenté la coauteure de l’étude et professeure d’écologie à Stony Brook, Heather Lynch.

L’équipe de chercheurs a donc organisé une nouvelle expédition sur les îles Danger en 2015.

Avec l’utilisation de drones, ils ont comptabilisé 751 527 nids. Avec une moyenne de deux manchots par nid, c’est un ajout de 1 503 054 manchots Adélie à ceux déjà comptabilisés.

Il s’agit d’une nouvelle très encourageante pour une espèce qui voyait sa population décroître depuis une quarantaine d’années avec le réchauffement planétaire et la fonte des glaces dans l’ouest de l’Antarctique.

De plus, le nombre de manchots sur les îles Danger semble être resté stable au cours de la dernière décennie.

Plus d'articles