Retour

Des astronomes dénombrent 72 nouvelles galaxies

Des astronomes ont découvert 72 nouvelles galaxies, en plus d'obtenir des informations sur 1600 autres qui se sont formées peu de temps après le big bang, il y a quelque 13 milliards d'années.

C'est grâce à un nouvel instrument appelé MUSE (Multi Unit Spectroscopic Explorer), installé sur le très grand télescope de l'Observatoire européen austral (European Southern Observatory, Very Large Telescope) au Chili, que les astronomes ont pu débusquer ces galaxies.

Avec MUSE, les chercheurs ont scruté le champ ultraprofond de Hubble, dans la constellation du Fourneau. Ce champ ultraprofond, ou HUDF (de l'anglais Hubble Ultra Deep Field), est une photographie regroupant un ensemble de clichés et de données recueillis en 2003 et 2004.

Les observations spectroscopiques qui ont résulté de l'opération sont les plus profondes jamais réalisées. Ces données obtenues par MUSE permettent aux astronomes de mesurer la distance de 1600 galaxies, mais aussi d’en découvrir beaucoup plus à propos de chacune d’entre elles.

« MUSE peut faire quelque chose que Hubble ne peut pas faire, il disperse la lumière de chaque point de l'image en toutes ses couleurs pour créer un spectre. Cela nous permet de mesurer la distance, les couleurs et les autres propriétés de toutes les galaxies que nous pouvons détecter, y compris celles qui sont invisibles au télescope Hubble lui-même! », explique le directeur de recherche du CNRS et astrophysicien au Centre de recherche astrophysique de Lyon, Roland Bacon.

Pour ces chercheurs, il s'agit d'« une nouvelle étape dans l’étude de l’Univers lointain qui nous permet d’avancer dans notre connaissance de l’évolution des galaxies avec le temps ».

Plus d'articles

Commentaires