Des chercheurs et des agriculteurs tentent d'entraîner des bovins afin que ceux-ci se nourrissent de la plante euphorbe ésule. Cette mauvaise herbe nuit à l'agriculture au Manitoba.

Cette solution serait écologique et peu coûteuse pour combattre cette mauvaise herbe, selon une coalition composée notamment d’agriculteurs de l’organisation Ducks Unlimited et de l’association des producteurs de boeufs du Manitoba, la Manitoba Beef Producers.

Cette plante couvrirait plus de 400 000 hectares dans la province, selon Jane Thornton, une spécialiste en pâturage agricole au Manitoba.

La solution mise à l’essai consiste à introduire graduellement cette plante dans l’alimentation des bovins. En leur apprenant à manger l’euphorbe ésule, les chercheurs espèrent que les bovins l’intègrent à leur alimentation quotidienne.

Pourquoi avoir recours aux bovins?

Les pesticides pour lutter contre cette plante sont chers. Leur prix serait plus élevé que la valeur de la récolte de la terre, explique Jane Thornton.

Des agriculteurs à l’extérieur du Manitoba ont déjà recours à des moutons et à des vaches qui mangent l'euphorbe ésule.

La faune de la province comptant plusieurs prédateurs, cela rend plus difficile d’avoir recours à ces animaux, ajoute Jane Thornton. Elle mentionne que le Manitoba possède déjà une agriculture de bovins.

Cette mauvaise herbe est une plante toxique, mais les bovins sont parmi les animaux ayant un système digestif très résistant.

« C'est prometteur, et le processus d'apprentissage continue », conclut la spécialiste du pâturage agricole au Manitoba.

Plus d'articles

Commentaires