Retour

Des calottes glaciaires du Grand Nord disparaîtront d'ici 5 ans, selon une étude

Des calottes glaciaires sur l'île d'Ellesmere, dans le Grand Nord canadien, disparaîtront d'ici cinq ans, selon une étude publiée dans le journal scientifique The Cryosphere.

En comparant des photos aériennes des calottes glaciaires du plateau Hazen prises en août 1959 à des images satellites captées en juillet 2016, les chercheurs américains ont observé une déperdition rapide de « ces reliques de l'ère glaciaire ».

Les auteurs de l'étude rappellent que, dans cette région du Grand Nord, la température moyenne pour le mois de juillet a augmenté de 2 degrés Celsius entre 1960 et 2015. Ils notent d’ailleurs une accélération marquée du rythme de fonte des calottes glaciaires de la baie St. Patrick, dans le nord-est de l'île d'Ellesmere, au cours des 15 dernières années.

« Les calottes glaciaires de la baie St. Patrick ont été réduites à seulement 5 % de leur ancienne superficie, remarquent-ils. Le reste des calottes glaciaires de la baie St. Patrick disparaîtront complètement d'ici cinq ans. »

Bien qu'il soit possible que les calottes glaciaires du plateau Hazen profitent d'une reprise temporaire [...] un seul été chaud pourrait effacer une décennie de gains.

Extrait du rapport « Rapid wastage of the Hazen Plateau ice caps »

« La détérioration rapide des calottes de la baie St. Patrick est aussi le reflet de la réduction de l'albédo de surface, c'est-à-dire que les couches de terre sont progressivement exposées et s'accumulent à la surface », avancent les chercheurs.

Paradoxalement, la disparition des calottes glaciaires du plateau Hazen pourrait ouvrir la porte à de nouvelles occasions de recherche dans la région. « À mesure qu'elles reculent, les restes de plantes sont exposés. En déterminant leur âge, on pourra mieux comprendre le passé climatique de la région. »

Plus d'articles

Commentaires