Retour

Des citrouilles pour cartographier les courants marins

Une équipe de chercheurs de la Nouvelle-Écosse travaille sur un projet à la fois sérieux, mais aussi ludique qui consiste à lancer des citrouilles à la dérive pour cartographier les courants marins.

Dans la première phase du projet, l'équipe de Luna Ocean Consulting cartographiera les courants marins à Grand Passage, en amont d'un déploiement potentiel d'hydroliennes pour produire de l'électricité avec la force des grandes marées.

La technique qui consiste à laisser dériver des corps organiques dans l'eau est très vieille, souligne l'océanographe et membre de l'équipe Thomas Roc.

L'innovation, c'est d'utiliser des drones, qui nous permettent de les suivre à la trace et de manière très, très précise et donc d'obtenir des mesures de qualité.

Thomas Roc, océanographe et membre de l'équipe Luna Ocean Consulting

En plus d'être une technique efficace, elle comporte plusieurs avantages.

« Ça nous permet de mettre ces flotteurs dans l'eau sans avoir à se soucier de les récupérer. Les citrouilles sont évidemment biodégradables, avec absolument aucun impact sur l'environnement et ont l'avantage d'être très peu onéreuses », indique Thomas Roc.

Une course de citrouilles

Pour intéresser la communauté à son projet, l'équipe de chercheurs organise une course de citrouilles dans le Grand Passage.

« C'est assez ludique comme activité. Ça va nous permettre d'expliquer aux gens ce qu'on fait », explique un des initiateurs du projet, l'océanographe Thomas Roc.

Les citoyens sont invités à se procurer une citrouille à Westport, Freeport ou Tiverton le 16 novembre. En soirée, une activité de décoration est organisée au Centre communautaire de Tiverton entre 18 h 45 et 20 h 45.

La course aura lieu à marée haute lors de la prochaine journée ensoleillée, a fait savoir l'équipe.

La cartographie peut sauver des vies

La cartographie des courants marins est utile dans plusieurs situations. Lors d'un déversement de pétrole dans l'océan, par exemple, elle permet de déterminer où le combustible fossile se propage.

Elle peut également sauver des vies humaines, par exemple à l'occasion d'un naufrage, les équipes de recherche et sauvetage peuvent déterminer la direction dans laquelle les gens ont dérivé.

Avec les informations de Jean-Albert Maire