Retour

Des océans sur Mars plus tôt qu’on ne le pensait

Les océans martiens se sont développés plusieurs centaines de millions d'années plus tôt qu'on ne l'estimait jusqu'à ce jour, laisse à penser une nouvelle théorie mise de l'avant par des géophysiciens américains.

Un texte d'Alain LabelleSelon Michael Manga et ses collègues de l’Université de Californie à Berkeley, ces étendues d’eau seraient apparues lorsque le renflement de Tharsis, le plus vaste soulèvement volcanique du système solaire, se serait formé, causant la libération de gaz à effet de serre menant à un réchauffement planétaire.

Selon cette hypothèse, les océans auraient été plus petits qu’on ne le pensait jusqu’à aujourd’hui, une réalité qui cadre mieux avec les estimations actuelles des quantités d’eaux qui se retrouveraient sous la surface et aux pôles de la planète voisine de la Terre.

L’un des arguments des scientifiques, qui affirment que Mars n'a jamais possédé d'océans d'eau liquide est justement que les estimations de la taille des océans ne concordent pas avec celles de la quantité d'eau sous sa surface ou qui se serait échappée dans l'espace et que les calottes glaciaires polaires ne contiennent pas assez d'eau pour remplir un océan.

Un modèle plus précis

Le nouveau modèle propose donc que les océans se soient formés avant ou en même temps que le plus grand élément volcanique de Mars, Tharsis, au lieu de s'être formés après, il y a 3,7 milliards d'années.

Parce que ce renflement était plus petit à l'époque, il n'a pas autant déformé la planète que par la suite, en particulier dans le cas des plaines qui couvrent la majeure partie de l'hémisphère nord, et qui sont possiblement d'anciens fonds marins. Les chercheurs estiment ainsi que l'absence de déformation de la croûte terrestre à cette époque signifie que les océans auraient été moins profonds, retenant environ la moitié de la quantité d'eau estimée lors d’études précédentes.

Le détail de cette étude est publié dans la revue Nature.