Retour

Des scientifiques franchissent une étape dans le développement d'un vaccin antipaludique

Des scientifiques du Centre canadien de rayonnement synchrotron de Saskatoon ont découvert des milliers de structures protéiques qui pourraient aider à combattre des maladies comme le paludisme grâce au développement de vaccins.

Les scientifiques ont découvert ces protéines en utilisant ce qu'on appelle une ligne de lumière - une lumière brillante utilisée pour grossir la matière dans des images plus grandes que nature qui peuvent être examinées de manière très détaillée.

Jean-Philippe Julien et son équipe ont utilisé les installations du Centre canadien de rayonnement synchrotron dans leurs recherches sur le développement d'un vaccin contre le paludisme. Le chercheur est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en immunologie structurale et chercheur à l'Institut de recherche de l'Hôpital pour enfants de Toronto.

Il explique que la ligne de lumière fournit aux scientifiques une sorte de « plan ».

« Afin d'obtenir des plans en haute résolution, avec un très haut niveau de détail, nous avons besoin d'une source d'énergie très puissante: une ligne de lumière est un endroit où nous pouvons exposer nos échantillons à une très haute énergie afin d'obtenir des plans en haute résolution », détaille le chercheur.

Jean-Philippe Julien insiste sur le fait qu'un vaccin efficace contre le paludisme n'existe pas encore. Or, les plans obtenus indiquent aux scientifiques ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas lors du développement des vaccins.

« Parfois, le vaccin est bon et peut faire le bon type de réponse immunitaire, et nous voulons savoir ce que c'est. Si le vaccin n'est pas efficace, il crée un type de réponse immunitaire qui n'est pas protectrice, nous voulons donc savoir à quoi ressemblent ces types de réponses afin que nous puissions les éviter. »

À partir de là, Jean-Philippe Julien pense qu’il peut concevoir de nouveaux vaccins expérimentaux candidats qui pourront aider à créer un vaccin contre le paludisme.

Plus d'articles

Commentaires