Retour

Deux Franco-Manitobains honorés pour leur contribution à la géologie

Deux géologues franco-manitobains ont reçu chacun un prix en géologie. Denis St-Onge, originaire de Sainte-Agathe, et son fils Marc St-Onge ont reçu une distinction prestigieuse pour leur contribution à la compréhension de la géologie de surface et de la géologie du substratum rocheux du Canada.

Ces honneurs leur ont été remis par la Commission géologique du Canada (CGC) de Ressources naturelles Canada (RNCan) à Ottawa. La CGC de RNCan est l’un des premiers organismes gouvernementaux et le plus ancien organisme scientifique au Canada.

Les nombreux travaux de Denis St-Onge et le rôle qu’il a joué dans un bon nombre d’institutions nationales et internationales lui ont valu plusieurs distinctions, dont le titre d’Officier de l’Ordre du Canada.

Son fils Marc est actuellement chercheur principal et chef de la géologie régionale à la CGC. Récemment, la revue Canadian Geographic a dit de lui qu’il était l’un des plus grands explorateurs contemporains du Canada.

Les deux scientifiques émérites se penchent sur différents domaines de la géologie. Denis St-Onge se concentre sur la question: « Comment le relief a évolué depuis la dernière glaciation ? » tandis que Marc St-Onge observe l’évolution de la planète dans les temps plus reculés, le précambrien.

« Ça fait 40 ans que je vais dans diverses parties de l’Arctique et depuis les dernières années, je fais des travaux dans l’Himalaya; au Népal, au Tibet, au Pakistan et en Inde », mentionne Marc St-Onge qui a fait son premier voyage en Arctique en 1975. Il enchaîne en expliquant la raison de ces travaux: « c’est de comprendre comment une chaîne de montagnes jeune évolue et comprendre comment l'Arctique canadien a évolué. »

De son côté, Denis St-Onge, qui a effectué son premier voyage en Arctique en 1959, a notamment développé un système de cartes qui permet d’identifier chacun des processus actifs en démontrant le niveau d’activité pour chaque saison. Ses travaux lui ont permis de découvrir que « l’agent le plus actif dans les hauts territoires était l’eau, la force de l’eau qui s’écoule dans les ruisseaux et les rivières, même si cela est très court. »

Le géologue Marc St-Onge dit naturellement avoir été inspiré par les travaux de son père qui a eu le coup de foudre pour l’Arctique et les régions un peu plus basses, la toundra. « Si jamais vous pouvez avoir le plaisir de vous promener seul avec votre sac à dos dans la toundra, vous comprendrez toute la splendeur de ce paysage », suggère avec passion, Denis St-Onge.