Retour

Étoiles en forme de citrouille et autres fantômes de l'espace

Clin d'œil spatial à l'Halloween : la NASA vient de publier ses découvertes les plus sinistres, dont des étoiles en forme de citrouille et une supernova fantomatique.

Les missions Kepler et Swift ont repéré un groupe d'étoiles qui produisent 100 fois plus de rayons X que le maximum observé de notre astre.

Selon le Centre spatial Goddard de la NASA, ces étoiles tournent si vite « qu'elles s'écrasent en forme de citrouille ».

« Ces 18 étoiles effectuent une rotation en seulement quelques jours, alors que la rotation du Soleil prend près d'un mois », explique Steve Howell, chercheur au Centre de recherche Ames de la NASA, dans un communiqué.

« La rotation rapide amplifie le même genre d'activités qu'on voit sur le Soleil, comme les taches et les éruptions solaires, et essentiellement, ça décuple la chose », dit M. Howell.

Une des étoiles, une géante orange nommée KSw 71, est 10 fois plus grosse que le Soleil et pivote en cinq jours et demi. Elle produit ainsi 4000 fois plus de rayons X que le Soleil, selon la NASA.

L'astre a été découvert lors d'un survol mené par la mission Kepler qui cherche des planètes terrestres dans notre région de la Voie lactée. Jusqu'à maintenant, la mission a identifié plus de 2300 exoplanètes et près de 5000 candidats.

Supernova fantomatique

Le télescope Hubble a aussi capté l'image de « la lueur fantomatique d'une étoile morte » dans la Nébuleuse du crabe, une région reconnue pour ses vestiges d'étoiles éclatées, mieux connues sous le nom de supernova.

Le scientifique Ray Villard fait référence à une étoile à neutrons - une supernova au cœur éclaté - qui, dit-il, « a presque la même masse que le Soleil, mais est compressé dans une sphère beaucoup plus dense qui est 100 milliards de fois plus solide que l'acier ».

Et comme les citrouilles, cette étoile à neutrons pivote à la vitesse vertigineuse de 30 fois par seconde, indique la NASA.

« Cet objet tourbillonnant follement produit un champ magnétique mortel qui génère 1 billion de volts », explique M. Villard. « Cette activité énergétique relâche des volutes qui forment un anneau, qu'on peut observer dans la partie supérieure droite du pulsar. »

Plus d'articles