Retour

Explorer les données pour améliorer la performance des athlètes

Les chercheurs canadiens sont de plus en plus nombreux à s'intéresser aux données analytiques pour améliorer les performances des athlètes.

C’est l’un des constats du 11e Sommet du Sport et de l’Innovation de Calgary qui vise notamment à accroître les chances de médailles des athlètes canadiens aux Jeux olympiques.

En natation, les chercheurs utilisent un bracelet semblable à une montre pour colliger des données comme la vitesse et la position des nageurs.

« On prend des mesures pendant l'entraînement », explique Mathieu Charbonneau, biomécanicien du sport à l'Institut national du sport du Québec. « On peut les comparer au fil du temps, donc on peut comprendre comment l'athlète intègre les stimulations d'entraînement qu'on lui donne ».

Selon le nageur de l’équipe de natation de l’Université de Calgary, Peter Brothers, ces données lui permettront notamment de corriger sa technique pour améliorer son rendement.

« C'est un honneur d'avoir des gens qui travaillent afin d'améliorer ma technique de nage. Cela m’aidera probablement à être beaucoup plus rapide », explique-t-il.

Nouvelles avancées dans le monde des ultrasons

Lors de ce Sommet, le docteur Arun Gupta de l'Université de Calgary a présenté de nouvelles avancées dans le monde de l'imagerie ultrason en temps réel.

Ses recherches ont permis l’élaboration d’une méthode de plus en plus répandue dans les cliniques sportives qui permet des traitements plus rapides, plus précis et moins dispendieux.

« J'utilise déjà les ultrasons dans ma clinique, mais j’ai appris aujourd’hui de nouvelles techniques qui me permettront certainement de mieux soigner mes patients », souligne le médecin sportif Andy Reed.

« Il n'y a pas que les athlètes qui récoltent le fruit de ces recherches. Les avancées en médecine sportive sont aussi des avancés en médecine tout court », croit pour sa part le docteur Arun Gupta.