Retour

HitchBOT, le robot qui fait du pouce, prépare-t-il un retour?

HitchBOT, le sympathique robot voyageur canadien dont la traversée des États-Unis s'est terminée prématurément samedi à Philadelphie, pourrait renaître de ses cendres.

Parti le 17 juillet du Massachusetts, HitchBOT devait parcourir les États-Unis en auto-stop, mais il a été détruit dans l'État de Pennsylvanie bien avant de pouvoir compléter son périple. Son GPS ayant été désactivé ou endommagé, le robot est introuvable.

Ses créateurs songent aujourd'hui à reconstruire le robot, qui est de la taille d'un enfant de six ans. Frauke Zeller, cocréatrice de HitchBOT, affirme qu'elle prendra une décision dans les prochains jours.

Par ailleurs, aucune plainte ne sera portée contre les agresseurs de HitchBOT, ont tenu à préciser ses créateurs.

L'année dernière, le robot avait réussi à traverser le Canada d'un océan à l'autre grâce à la bonté d'étrangers, nombreux à lui offrir une place dans leur voiture. Sans aide, le robot fait de nouilles pour la piscine, de barils et de pièces de siège d'auto pour enfants, est immobile.

En février, HitchBOT avait répété l'exploit, en Allemagne cette fois. Chaque voyage a été couronné de succès.

Le robot, sorte d'expérience sociale conçue par les universitaires ontariens Frauke Zeller et David Smith, racontait ses aventures à des dizaines de milliers de personnes sur les médias sociaux.

Samedi, le robot a annoncé la fin de sa traversée américaine à ses 50 000 abonnés sur Twitter. « Oh, mon corps a été endommagé, mais je continue à vivre avec tous mes amis. Parfois, le malheur peut frapper de bons robots! », écrit-il.

Il termine sur une note optimiste :  « Mon voyage doit prendre fin pour l'instant. Mais mon amour pour les humains ne disparaîtra pas. Merci les amis », souligne-t-il dans un dernier tweet daté du 1er août.

Plus d'articles

Commentaires