Retour

Julie Payette, recrue de l’Agence spatiale canadienne

Le 8 juin 1992, l'Agence spatiale canadienne dévoile les noms des quatre canadiens sélectionnés pour devenir astronautes. Julie Payette, une jeune ingénieure québécoise, fait partie des finalistes.

Pour recruter les futurs astronautes, l’Agence spatiale canadienne a dû éplucher plus de 5000 candidatures. Parmi les compétences recherchées : la capacité de vivre en isolation, de travailler en équipe et de contribuer à un travail de groupe.

Les quatre finalistes viennent ainsi compléter une équipe formée de 10 astronautes canadiens. Au Téléjournal du 8 juin 1992, c’est toutefois la sélection de Julie Payette, seule femme du groupe, qui retient toute l’attention.

Dans son reportage, le journaliste Réal D’Amours ne tarit pas d’éloges pour la jeune ingénieure en informatique. Elle n’a que 28 ans, mais parle 5 langues, en plus d’être une « musicienne de talent ». Il recueille aussi sa première réaction :

Sept ans plus tard, au printemps 1999, Julie Payette devient la huitième astronaute canadienne à se rendre dans l'espace et la première Canadienne à visiter la Station spatiale internationale.

Parmi cette promotion, une autre recrue, également dotée de talents musicaux, se démarquera à son tour quelques années plus tard : le pilote d’essai Chris Hadfield.

Suivez-nous sur la page Facebook Les Archives de Radio-Canada

Plus d'articles

Commentaires