Loin d'évoluer au rythme des saisons, le monde agricole a les deux pieds plantés dans la modernité. En fait foi Farmtech, la plus importante foire agricole de la province qui bat son plein cette semaine à Edmonton.

Depuis quelques années, c’est du ciel que les cultivateurs gèrent leurs terres, alors que les ventes de drones se multiplient. Les informations obtenues du haut des airs permettent de concentrer les efforts dans les zones qui nécessitent le plus de soins.

Ainsi, si une parcelle souffre d'une trop grande exposition au soleil, les agriculteurs peuvent l'identifier plus aisément et n'irriguer que ce lopin au lieu d'arroser l'ensemble de leur plantation.

Une économie de temps, d’énergie et de ressources qui comporte de plus en plus d’adeptes, selon Markus Weber, représentant de l’entreprise LineView.

C’est moins une question de faire plus d’argent que d’en dépenser moins, en utilisant moins de produits.

Markus Weber, entreprise LineView

Une autre innovation susceptible d’améliorer le rendement dans les champs : les programmes informatisés de gestion en temps réel des cultures. Il est désormais possible de connaître l’état des pousses à l’aide d’un simple clic et d’intervenir de manière directe, toujours grâce à une souris.

« On peut changer tous les nutriments et optimiser notre exploitation pour obtenir le rendement maximal.C’est un grand pas en avant pour la durabilité », explique l'un des organisateurs de FarmTech, Nevin Rosaasen.

Tracteurs et autres machineries autonomes viennent compléter ce portrait d’une agriculture de plus en plus à l’affût des prouesses technologiques.

L’autre vedette de l’exposition : la sécurité

Bien que le monde agricole embrasse l’innovation, il commence tout juste à s’attaquer à des problèmes bien terre à terre.

En témoigne cette toute première campagne de formation lancée par l’Association canadienne de sécurité agricole (ACSA), qui veut enseigner aux premiers répondants la marche à suivre lorsqu’un individu s’enfonce dans une montagne de grains.

Un accident qui a coûté la vie à sept Canadiens en 2015. Parmi ces victimes, trois soeurs, âgées de 11 à 13 ans, avaient péri ensevelies par le grain en Alberta.

Aux États-Unis, ces programmes de formation ont été lancés il y a 10 ans et les universités ont commencé à se pencher sur le problème dès 1964.

Glen Blahey, expert en sécurité de l'ACSA

Au Canada, cette première campagne de formation a été lancée il y a deux semaines. Elle devrait parcourir tout l’ouest du pays au cours des prochains mois, avant de se déplacer vers l’autre océan l’année prochaine.

Forte affluence

Quelque 2 000 personnes se sont inscrites pour participer à Farmtech cette année. Des conférenciers d’envergure, comme le lieutenant-général à la retraite Roméo Dallaire, l’ancien premier ministre canadien Brian Mulroney et la médaillée olympique Clara Hugues participent à l’événement, auquel prennent part plus d’une centaine d’exposants.

Plus d'articles