Retour

La comète 67P arrive à son point le plus rapproché du Soleil

La comète sur laquelle s'est posée l'an dernier une sonde européenne a maintenant atteint le point le plus rapproché du Soleil de son orbite d'une durée de six ans et demi.

La comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko a atteint son périhélie dans la nuit de mercredi à jeudi.

Cela veut dire qu'elle se trouve à environ 185 millions de kilomètres du Soleil. Elle entame maintenant une portion de son orbite qui l'éloignera jusqu'à 800 millions de kilomètres du coeur du système solaire.

Le sonde européenne Philae s'est posée sur 67P en novembre. Elle a envoyé des quantités importantes de données avant de tomber en panne; elle s'est réveillée en juin, quand ses panneaux ont été inondés de lumière, mais les communications sont sporadiques et Philae est silencieuse depuis un mois.

Le vaisseau Rosetta, qui escorte Philae, surveille la comète de près au fur et à mesure que l'énergie solaire réchauffe sa glace et la transforme en gaz, qui se répand ensuite dans l'espace.

Un responsable de Rosetta a dit qu'il observe « de petites éruptions » et que l'activité devrait continuer à augmenter. Le vaisseau se porterait bien.

Une ingénieure de Philae, Barbara Cozzoni, a toutefois dit qu'il est « très inquiétant » qu'on soit sans nouvelles de la sonde depuis un mois. Elle a par contre précisé que Rosetta est actuellement mal placée pour envoyer des signaux vers la Terre. Philae aurait aussi eu des problèmes avec son équipement.

Plus d'articles

Commentaires