Les lycaons, des animaux carnivores de la famille des canidés, ont recours aux éternuements afin de voter pour le moment où la meute se mettra en marche pour commencer à chasser.

Un texte d'Alain Labelle

Le Dr Neil Jordan et ses collègues regroupés au sein du Botswana Predator Conservation Trust ont observé chez cette espèce en danger des rituels de salutation très énergiques lors de rassemblements sociaux après des périodes de repos et avant de chasser. C’est en tentant de comprendre cette habitude que l’équipe de recherche a compris qu’il s’agissait de l’heure du vote.

Pour leur étude, les zoologistes ont donc enregistré les détails de 68 rassemblements sociaux de 5 meutes vivant dans le delta d’Okavango, au Botswana.

« Nous ne pouvions y croire, mais nos analyses confirment notre thèse », explique le Dr Jordan.

Les chercheurs, dont les travaux sont publiés dans les Proceedings of the Royal Society B, ont remarqué un autre comportement intéressant. Lorsque le mâle dominant et la femelle dominante sont impliqués dans un rassemblement social, la meute n’a qu’à éternuer quelques fois pour mettre le groupe en branle.

Depuis plusieurs années, les chercheurs pensaient que les lycaons tentaient de dégager leurs voies aériennes lorsqu'ils éternuaient.

Les quorums sont également utilisés par d'autres carnivores sociaux comme les suricates (Suricata suricatta). L’élément intéressant chez le lycaon est que le nombre de quorums d'éternuements change en fonction de ceux qui participent au rassemblement. Le vote de chaque animal n'est donc pas égal.

Plus d'articles

Commentaires