Rien ne peut plus arrêter Cassini qui se déplace maintenant vers sa fin. La sonde a corrigé sa trajectoire et a entrepris sa plongée vers la planète Saturne. Sa destruction est programmée pour vendredi.

Un texte d'Alain Labelle

Cassini est passée lundi à 120 000 km de la lune Titan, un dernier rendez-vous qui a permis de modifier son trajet pour placer la planète Saturne dans son chemin.

Le contact avec la sonde sera fort probablement perdu quelques dizaines de secondes après son entrée dans l’atmosphère de la planète géante, lorsqu’elle entrera en contact avec les nuages gazeux qui la feront fondre et disperseront ses restes aux quatre vents.

La relation entre Cassini et Titan a permis le succès de cette mission. Depuis son arrivée dans le voisinage de Saturne, la sonde a utilisé la gravité de la lune Titan, la deuxième plus grosse du système solaire, pour se propulser vers différentes positions qui lui ont permis d’étudier comme jamais auparavant la planète aux anneaux.

Dans les dernières heures de sa vie, Cassini prendra des images de sa descente. Les responsables de la mission utiliseront également ses instruments pour mesurer le champ magnétique de Saturne et pour prendre quelques échantillons de l’atmosphère qui permettront de mieux connaître les gaz qui la composent.

Toutes les données acquises dans les derniers moments de la sonde seront directement transmises vers la Terre.

Plus d'articles

Commentaires