Retour

La génomique pour identifier la tuberculose plus rapidement

La recherche génomique permet de diagnostiquer la tuberculose en quelques jours, contre plusieurs semaines avec les analyses classiques, selon des chercheurs du Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique et de l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni.

La docteure Jennifer Gardy, professeure à l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) et récipiendaire de la Chaire de recherche du Canada en génomique de la santé publique, affirme que le délai actuel pour le diagnostic de la tuberculose, de quatre à six semaines, est inefficace.

« Il n'est pas rare que cela prenne deux ou trois mois pour obtenir les résultats complets », précise-t-elle.

La raison de ce délai est que la tuberculose est une infection bactérienne et qu'elle est normalement détectée au moyen d'échantillons cultivés et ensuite analysés en laboratoire.

Une bactérie de la tuberculose prend beaucoup de temps avant de se développer. Cela retarde le diagnostic, dit Jennifer Grady, ainsi que la détermination du traitement antibiotique approprié pour lutter contre la souche de tuberculose.

Elle explique que les chercheurs utilisent dorénavant la génomique, l'étude des gènes, pour identifier le profil ADN de la souche de bactérie de la maladie. Grâce à l'information génétique fournie par l'échantillon de tuberculose, les chercheurs sont capables de diagnostiquer avec précision la maladie en quelques jours seulement. Ils sont également capables de déterminer si la souche est issue d'une flambée épidémique, comment la traiter et si elle est résistante aux antibiotiques.

Pas seulement un problème du passé

La Dre Gardy ajoute que, même si un traitement antibiotique a été mis au point vers la fin des années 1940, la réalité est qu'il y a toujours de nombreux cas de la maladie en Colombie-Britannique et qu'elle est toujours bien présente dans le monde.

« Environ 250 nouveaux cas de tuberculose sont identifiés dans la province chaque année, mais la maladie est plus répandue dans les pays en voie de développement », précise-t-elle.

Au Canada, la tuberculose touche les personnes les plus vulnérables de la société, les nouveaux arrivants, les personnes dépendantes aux drogues et mal-logées.

Plus d'articles

Commentaires