Retour

La naissance du symbole « 0 » se précise

Une récente datation au carbone du manuscrit Bakhshali, dans lequel apparaît la première référence au symbole 0, révèle que le document est au moins 500 ans plus vieux qu'estimé jusqu'à présent.

Un texte d'Alain LabelleLa plus vieille mention du symbole 0 se trouve dans ce recueil indien de textes mathématiques découvert au Pakistan en 1881.

À ce jour, l'ordre initial des 70 feuilles d'écorce de bouleau qui composent le manuscrit et sa datation sont l’objet de débats parmi les experts.

Certains travaux montraient que le document incomplet datait du 9e siècle. D’autres, qu'il n’était qu’une copie d’un autre plus ancien.

Un nouvel examen

Quoi qu’il en soit, le manuscrit conservé à la bibliothèque bodléienne de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni a été soumis à un examen approfondi au carbone.

Les résultats montrent que certaines pages du recueil ont été écrites entre l’an 224 et l’an 383, ce qui confirme qu’il est plus vieux d’environ 500 ans que ce qui était estimé jusqu’à maintenant.

D’autres vieilles références au symbole zéro sont inscrites sur un temple de la ville de Gwalior en Inde, et datent du 9e siècle.

Les présents résultats révèlent donc une grande importance dans l’histoire des mathématiques.

D’autres civilisations comme les Mayas et les Babyloniens utilisaient aussi un espace réservé au zéro, mais c’est le symbole utilisé dans le manuscrit Bakhshali qui a évolué vers le symbole que nous utilisons de nos jours.

Au départ, le symbole 0 servait donc à indiquer un espace vide, comme dans le nombre 505. Il désignait qu’il n’y avait pas de dizaine, mais n’était pas encore un chiffre à part entière.

C’est donc à partir de l’Inde que l’espace symbolique réservé au zéro aurait évolué vers la création d’un nombre à part entière.

Plus d'articles

Commentaires