Le laboratoire scientifique situé en pleine nature dans le Nord-Ouest de l'Ontario a vu le jour en 1968. Les scientifiques célèbrent cette année cet important anniversaire alors que ce joyau de la recherche aquatique a failli disparaître sous l'ancien gouvernement Harper.

La région des lacs expérimentaux a été mise sur pied en raison d’une importante quantité d’algues bleu-vert dans les Grands Lacs.

Ceci avait alors donné lieu à une série d’études pour analyser la relation entre les engrais chimiques utilisés en agriculture et les algues.

« C’est à la suite de ces études que les gouvernements ont adopté des lois entourant l’usage de phosphore et de savons au Canada », explique la directrice adjointe Pauline Gerrard.

À la longue, ces lois ont été adoptées partout dans le monde, dit Mme Gerrard.

La région des lacs expérimentaux permet aussi d’étudier le comportement de certaines espèces de poissons et l’impact des changements climatiques sur les lacs.

« À l’aide de la technologie, nous sommes en mesure d’implanter dans des poissons des micros transistors, qui permettent de voir l’impact de l’eau qui se réchauffe sur les espèces en eau froide, comme la truite de lac », dit-elle.

Afin de souligner ce jubilé, la région des lacs expérimentaux a lancé un concours de dissertation dans laquelle les élèves canadiens doivent expliquer sur quoi les chercheurs devraient se pencher au cours des 50 prochaines années.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires