Retour

La sonde Cassini amorce sa dernière mission autour de Saturne

La sonde américaine Cassini a repris contact tôt jeudi avec la NASA après son passage dans la zone qui sépare Saturne de ses anneaux. En orbite autour de Saturne depuis 2004, il s'agit de sa dernière aventure avant de se désintégrer dans l'atmosphère de la planète gazeuse.

Le contact entre la Terre et Cassini avait été perdu en matinée, mercredi, puisque son antenne devait être protégée des particules qu’elle risquait de frapper pendant sa traversée.

Sur Twitter, la Nasa a écrit : « Et voilà! Nous volons dans l’espace entre Saturne et ses anneaux. Les instruments sont allumés, mais nous n’avons plus de contact avec la Terre ».

Pendant cette période, la sonde s'est approchée de la couche nuageuse de Saturne pour relever des données et des images grâce à ses douze instruments d'observation. Son analyseur de poussière cosmique a prélevé des particules en traversant les anneaux.

Le contact a été rétabli environ 24 heures plus tard et la sonde a recommencé à transmettre des images et données scientifiques.

« La dernière partie de la vie de Cassini sera vraiment comme un feu d'artifice car, en s'aventurant entre la surface de Saturne et ses anneaux, le vaisseau fera des mesures scientifiques qui auraient autrement été impossibles », a relevé cette semaine Luciano Iess, membre de l'équipe de recherche de Cassini à l'université italienne La Sapienza.

Descente inédite

Entre les anneaux de Saturne, Cassini doit maintenant effectuer une vingtaine d’orbites avant de plonger le 15 septembre prochain dans l'atmosphère de la planète où elle se désintégrera.

« Ce que nous apprendrons des dernières orbites de Cassini nous permettra de parfaire notre compréhension de la formation et de l’évolution des systèmes planétaires en général », a déjà dit le responsable adjoint des missions scientifiques de la Nasa, Thomas Zurbuchen, au sujet de cette dernière mission.

La sonde Cassini a commencé à documenter la planète aux anneaux en 2004, sept ans après son lancement. Sa mission prendra fin le 15 septembre puisqu’elle aura alors épuisé tout son carburant.

Cassini termine ainsi sa mission scientifique en beauté, puisqu'aucune autre sonde n’a exploré les 2400 kilomètres entre Saturne et ses anneaux.

« Cassini a produit un trésor de découvertes, qui nous feront réécrire les ouvrages de science planétaire sur de nombreux sujets », indique un responsable scientifique de la mission à l’Agence spatiale européenne, Nicolas Altobelli.

La sonde a effectué récemment un 127e survol rapproché de la plus grosse lune de Saturne, Titan, où elle avait déjà découvert des mers de méthane liquide. Puis, sur une autre lune de plus petite taille, Encelade, un vaste océan d’eau salée avait été observé sous une surface gelée.

Plus d'articles

Commentaires