Retour

Le bas de mâchoire retrouvé pourrait demeurer un mystère selon un pathologiste

Des tests supplémentaires sont nécessaires afin de déterminer à qui appartient le bas de mâchoire humain retrouvé dans un quartier résidentiel du Grand Sudbury il y a quelques semaines.

L’os de mâchoire humain a été retrouvé le premier octobre sur un terrain vague du quartier Sunrise Ridge Estates.

Le pathologiste et professeur de l’Université Laurentienne Scott Fairgrieve affirme que le sol acidifié de la région à la suite de l’activité minière a pu endommager l'os retrouvé.

Il croit que le bas de mâchoire ne provient pas de l'emplacement où il a été découvert.

Lors de mises en chantier, des camions à benne déversent des agrégats et de la terre provenant d’ailleurs.

Des recherches ont été entamées pour retracer la provenance de ces chargements afin de voir si d’autres restes humains peuvent y être retrouvés.

« Alors nous verrons ce que nous trouverons, dit M. Fairgrieve, mais malheureusement on risque de ne jamais avoir de réponse sur la provenance de cet os. »

Le professeur Fairgrieve veut mettre la priorité sur l’âge, le sexe, l’époque et pour combien de temps cette personne est décédée.

Il admet que la tâche est beaucoup plus complexe que ce que laissent paraître les émissions télévisées.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires