Retour

Le manuscrit Voynich livrera-t-il finalement ses secrets?

Quelques heureux pourront bientôt mettre la main sur l'un des ouvrages les plus énigmatiques du monde. Le manuscrit Voynich, un recueil datant vraisemblablement de l'époque médiévale, sera reproduit par une maison d'édition espagnole pour éventuellement en percer le secret.

Le manuscrit Voynich est en fait un livre illustré de 200 pages, écrit sur un parchemin médiéval, dans un langage que les plus grands cryptographes n'ont jamais réussi à déchiffrer.

Le recueil, qui a subi quelques dommages avec le temps, est préservé dans le coffre-fort de la bibliothèque de Beinecke, à l'université américaine de Yale.

Des origines floues

L'ouvrage a été « découvert » en 1912, en Italie, par un antiquaire du nom de Wilfrid Voynich. Il fascine depuis toujours les cryptographes, dont certains ont passé leur vie à tenter d'en percer les secrets.

Une datation au carbone 14, réalisée en 2009, a permis de déterminer qu'il avait été fabriqué entre 1404 et 1438.

Les chercheurs en savent peu sur son auteur. Dans un premier temps, la création du manuscrit a été attribuée à un moine franciscain passionné de magie du XIIIe siècle, l'Anglais Roger Bacon. La datation au carbone 14 a toutefois permis de rejeter cette théorie.

Certains croient que le livre pourrait être l'œuvre du célèbre peintre et inventeur Léonard de Vinci.

Le manuscrit Voynich est richement orné - écriture élégante, dessins réalistes et colorés de plantes mystérieuses et de femmes nues - et entouré d'une aura mystique. Certains avancent qu'il recèle des procédés d'alchimie. D'autres soutiennent qu'il ne s'agit que d'un ouvrage de médecine.

Ouvrir le bassin de déchiffreurs

C'est donc dans l'espoir de parvenir enfin à le décoder qu'une maison d'édition espagnole est parvenue à acheter les droits de reproduction, après près de 10 années de négociations. Siloe, spécialisée dans la publication de fac-similés de manuscrits anciens, compte distribuer le document à un nombre limité de 898 exemplaires, qui se détailleront entre 7800 et 8900 dollars américains.

La maison d'édition, qui affirme que plus de 300 exemplaires ont déjà été réservés, utilisera un papier traité de manière spéciale pour ressembler à l'original et refléter ses imperfections.

Le processus de reproduction, qui a débuté en avril, devrait prendre 18 mois.

Le directeur de la société espagnole, Juan José Garcia, n'a pas caché pas son excitation devant sa récente acquisition : « Toucher le Voynich, c'est vraiment quelque chose. C'est un livre entouré d'une telle aura de mystère que le voir pour la première fois... emplit d'une émotion vraiment difficile à décrire », a-t-il expliqué.

Les responsables de la bibliothèque de Beinecke ont d'ailleurs décidé de céder les droits de reproduction pour permettre une plus grande accessibilité au manuscrit dans le monde.

Chaque mois, la bibliothèque reçoit des milliers de courriels de personnes qui pensent avoir levé le mystère, en vain.

« Mon partenaire commercial dit que l'auteur du Voynich pourrait aussi avoir été un sadique, car il nous a tous pris au piège de son mystère », affirme d'ailleurs Juan José Garcia.

Pour l'instant, le seul à avoir réussi à percer le secret du manuscrit de Voynich est un célèbre archéologue du nom... d'Indiana Jones.

Plus d'articles

Commentaires