Retour

Le régime méditerranéen est bon pour le cerveau vieillissant

Le cerveau de personnes âgées qui suivent un régime méditerranéen conserve plus de volume que le cerveau de celles qui ne le suivaient pas de façon aussi constante, montre une étude écossaise.

Un texte d'Alain LabelleCes bienfaits constatés s’ajoutent à ceux déjà bien documentés sur la santé du cœur, le diabète et la perte de poids.

Le régime méditerranéen comprend de nombreux fruits et légumes, de l’huile d'olive, des noix, des céréales, un peu de poisson, de vin et de volaille, et de la viande rouge en petite quantité.

Tous les participants ne suivaient pas les principes d’un tel régime de la même façon. Ceux qui ne le suivaient pas à la lettre étaient plus susceptibles de présenter une plus forte perte du volume cérébral au cours des trois années de l’étude, comparativement à ceux qui le suivaient avec discipline.

La différence de régime explique environ 0,5 % de la variation totale du volume du cerveau. Cela correspond à la moitié de la taille due à un vieillissement normal, affirme la Dre Michelle Luciano, de l'Université d’Édimbourg.

La chercheuse explique qu’en vieillissant, le cerveau a tendance à rétrécir et à perdre des cellules, ce qui affecte notre capacité à apprendre et à mémoriser. Selon elle, ces résultats laissent à penser que le régime méditerranéen a un impact positif sur la santé cérébrale.

Contrairement aux résultats d’autres travaux, ceux-ci n’ont pas montré d’avantages particuliers d’une alimentation plus riche en poisson et moins riche en viande sur le cerveau.

Il est possible que d’autres composants du régime méditerranéen soient impliqués dans cette relation ou simplement que le maintien du volume soit dû à l’interaction de l’ensemble des aliments entre eux.

Dre Michelle Luciano

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Neurology.

Plus d'articles

Commentaires