Le SailBot, un petit voilier robotisé conçu par un groupe d'étudiants de l'Université de Colombie-Britannique (UBC), a quitté la ville de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, mercredi, pour commencer son périple à travers l'océan Atlantique, qui doit le mener en Irlande.

Un texte de Christophe Le Gentil

Le bateau, baptisé Ada, mesure cinq mètres de long et est capable de naviguer en autonomie totale grâce à la programmation. Il est recouvert de panneaux solaires et abrite des centaines de câbles électriques. Les étudiants ont passé trois ans à concevoir le voilier, uniquement grâce aux parrainages et aux dons.

« Il prend toutes les décisions par lui-même, il n'y a aucun contrôle, pas de télécommande. On lui a juste dit : tu es là et tu dois te rendre là-bas. Il se débrouillera tout seul pour la navigation », explique Cody Smith, étudiant en 2e année d'ingénierie à UBC.

Le voilier a pris le chemin de l'Irlande, une distance de 3000 kilomètres. S'il atteint sa destination, il établira un nouveau record du monde de distance en navigation autonome. Une expérience de traversée de l'Atlantique qui a déjà été tentée 18 fois par d'autres équipes de scientifiques, elles ont toutes échoué jusqu'à présent.

« J'ai passé un mois entier uniquement à le tester sur l'eau à Terre-Neuve. Je me sens incroyablement chanceux de pouvoir faire partie de ce groupe et de cette aventure », affirme Youssef Basha, un membre de l'équipe SailBot.

Il ajoute que l'équipe a passé les derniers mois à vérifier et à tester tous les petits problèmes rencontrés pendant la programmation. « Nous sommes confiants quant à la réussite du projet, tous les voyants sont au vert », dit-il.

Le SailBot devrait atteindre les côtes irlandaises à la fin de septembre ou au début d'octobre.

Plus d'articles

Commentaires