Retour

Le saumon rose de l'Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 

Deux saumons roses du fleuve Mackenzie ont été pêchés cet automne à Fort Good Hope, dans les Territoires du Nord-Ouest, soit 260 km plus loin que dans le passé.

Jusqu'ici, le saumon rose n'avait pas été pêché plus en amont que le village de Tsiigehtchic.

Les prises permettent donc aux chercheurs du programme scientifique Arctic Salmon d'observer une nouvelle migration depuis les débuts de l'étude, lancée en 2000.

Les chercheurs précisent qu'il se pourrait que le saumon rose ait fréquenté ces eaux auparavant, mais que c'est la première fois qu'il a été signalé dans le cadre de l'étude réalisée en partenariat avec Pêches et Océans Canada.

Plusieurs pistes

L'étudiante au doctorat de l'Université du Manitoba Karen Dunmall, qui dirige l'étude Arctic Salmon, explique que cette prise est d'autant plus étonnante que le saumon rose est plus petit et nage généralement sur de moins longues distances en eau douce que les autres espèces de saumons.

Il se pourrait que le saumon rose se retrouve plus en amont du fleuve en raison du fait que les eaux soient libres de glace de plus en plus tôt en saison.

L'étude démontre jusqu'ici que les écosystèmes des lacs arctiques changent après un réchauffement de 1 degré Celcius.

Il se pourrait par ailleurs que les pêcheurs participent davantage à l'étude. Les pêcheurs qui soumettent leurs prises obtiennent en retour une carte-cadeau.

Les chercheurs aimeraient savoir maintenant si les saumons arrivent à se reproduire dans les mêmes endroits que l'omble chevalier ou la Dolly Varden.

Visitez notre page Grand Nord

Plus d'articles