Retour

Le voilier robotisé Ada rentre à Vancouver, après un voyage périlleux

Le voilier robotisé Ada, qui détient le record de la plus grande traversée autonome, est enfin rentré à Vancouver. Il avait été secouru des vagues de l'Atlantique, un an après avoir perdu contact avec ses créateurs.

Le bateau autonome, construit par des étudiants de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC), a été retrouvé sans voile au large de la Floride le 1er décembre par le navire de recherche américain Neil Armstrong.

Le bateau de 5,5 m, qui fonctionne à l'énergie solaire, revient en assez bonne condition, mis à part quelques égratignures.

Serena Ramley, la capitaine de l'équipe qui a conçu le voilier, dit que les étudiants n'ont jamais perdu espoir de revoir le vaisseau.

« Le groupe, dit-elle, est heureux de voir que le bateau a finalement touché terre sur le bon continent. »

Un départ en 2016

Le voilier robotisé Ada avait été lancé sur la mer à Saint-Jean de Terre-Neuve en août 2016, avec l'objectif de le faire traverser l'Atlantique et le faire toucher terre en Irlande.

Des vents forts et des vagues puissantes l'ont cependant fait dériver sur environ 1200 km.

Les étudiants de UBC se sont déjà remis à la tâche et étudient le robot pour comprendre ce qui a pu se passer et tirer des leçons pour le prochain prototype.