Retour

Les chiens seraient capables de distinguer les mots et les intonations

Une nouvelle étude, publiée par la revue américaine Science, révèle que les chiens utiliseraient les mêmes régions du cerveau que les humains pour interpréter le langage.

Les chercheurs de l'Université Loránd de Budapest ont dressé 13 chiens pour qu'ils demeurent couchés et totalement immobiles. Ils ont ainsi pu mesurer leur activité cérébrale à l'aide d'un scanneur au moment où ils écoutaient leur maître.

Les scientifiques ont découvert que l'hémisphère gauche du cerveau canin interprète les mots, tandis que les régions de l'hémisphère droit analysent l'intonation.

Ils ont aussi constaté que les paroles de gentillesse et de louanges accompagnées de l'intonation juste activent la partie du cerveau qui procure du plaisir.

Les auteurs croient que ce qui « rend les mots uniquement humains, ce n'est pas une capacité neuronale particulière, mais notre créativité pour leur utilisation ».

L'interprétation du sens des mots se développe quant à elle plus facilement lorsque le chien évolue dans un milieu riche en paroles. C'est aussi le cas chez d'autres animaux qui sont incapables de parler.

Les scientifiques estiment que cette découverte pourrait contribuer à faciliter la communication et la coopération entre le chien et l'humain.

Plus d'articles

Commentaires