Retour

Les corbeaux aiment mieux attendre une grosse friandise qu’en manger une petite tout de suite

Comme les humains et les grands singes, les corbeaux sont capables d'anticiper le futur, montrent les travaux de scientifiques européens.

Le biologiste Can Kabadayi et ses collègues de l'Université de Lund, en Suède, ont ainsi montré que les corbeaux sont disposés à renoncer à une récompense immédiate de manière à en obtenir une meilleure plus tard.

Certains corvidés, une famille d'oiseaux à laquelle appartiennent les corbeaux, avaient déjà montré une capacité à planifier une action et à aller au-delà du moment présent.

Récemment, une étude européenne a montré que les corbeaux se rappellent la nature d'une interaction pendant au moins un mois et gardent en souvenir les moments où ils ont été traités injustement dans un échange.

Capables d’anticiper

La présente recherche montre qu’ils sont capables d’anticiper le futur.

Dans une première expérience, les chercheurs ont dressé cinq corbeaux, deux mâles et trois femelles, à utiliser un outil nécessaire à l'ouverture d'une boîte afin d'avoir accès à une friandise.

Ensuite, les chercheurs ont montré cette boîte aux oiseaux, mais pas l'outil, avant de la faire disparaître pendant une heure.

Après cela, ils ont donné aux oiseaux l'outil ainsi que plusieurs autres objets.

Pratiquement tous les corbeaux ont choisi le bon outil quand on leur a présenté la boîte 15 minutes plus tard, et ils ont réussi à l'ouvrir avec un taux de succès de 86 %.

D’autres expériences menées avec des jetons qui permettaient d'obtenir ultérieurement de la nourriture ont montré un taux de réussite de 78 %.

Dans une troisième expérience, les auteurs de ces travaux publiés dans le magazine Science ont fourni aux corbeaux une friandise et un outil permettant d'accéder à une boîte qui contenait un morceau de nourriture beaucoup plus alléchant.

Les oiseaux devaient choisir entre l'outil et la friandise, et ils ont pris le premier.

Comme les corbeaux et les grands singes n'ont pas eu d'ancêtre commun depuis plus de 300 millions d'années, ces résultats laissent à penser que les capacités cognitives nécessaires pour « prévoir quelque chose » ont évolué indépendamment chez ces deux groupes.

Une étude menée en 2002 avait déjà montré qu'un corbeau, en captivité, pouvait inventer spontanément des outils selon le besoin. D'autres expériences avaient révélé la capacité de ces oiseaux à utiliser des outils en séquence, à savoir en prendre un pour pouvoir en utiliser un autre.

Plus d'articles

Commentaires