Retour

Les étudiants en génie de l’Université de Windsor testent des prototypes de mini-véhicules

Plus d'une centaine d'étudiants en génie de l'Université de Windsor ont testé des minivéhicules entièrement faits de bois et de ficelles notamment et qui fonctionne sans avoir besoin de carburant.

Le projet consistait à n'utiliser que des bâtonnets de bois, de la ficelle, de la colle, du ruban adhésif et des CD pour construire un véhicule capable de se déplacer sans carburant et sur une courte distance.

La motricité des prototypes devait reposer exclusivement sur les principes des énergies potentielles et cinétiques. Les étudiants devaient donc trouver le moyen de transformer en mouvement l’action de la gravité sur un poids métallique suspendu à leur véhicule.

De longs mois de travail

Les inventions des étudiants devaient être en mesure de franchir un corridor et d'effectuer un virage à 90 degrés pour s’immobiliser le plus près possible d’une cible marquée au sol.

Une commande qui a nécessité de longs mois de travail.

Je n’ai pas compté les nuits de travail. On a vraiment travaillé fort, trop fort. Nous sommes vraiment fiers du résultat

Steven Vrantsidas, étudiant

La note finale attribuée par le professeur Bill Altenhof prenait notamment en compte le poids du véhicule et la distance entre la cible et le véhicule une fois que celui-ci s’était immobilisé.

Cette journée est le point culminant de trois mois d’efforts de la part de mes étudiants, pendant lesquels ils ont dû combiner en pratique tous leurs apprentissages des principes de la dynamique.

Bill Altenhof, professeur, Université de Windsor

L’événement se tenait au centre Ed Lumney pour l’innovation en ingénierie à Windsor.