Retour

Les Géminides : la dernière pluie d’étoiles filantes de 2017

La Terre traverse l'essaim des Géminides jusqu'au 23 décembre. Ces particules cosmiques entrent en collision avec notre atmosphère à près de 150 000 km/h, provoquant le phénomène des étoiles filantes.

Il s'agit de l'un des essaims les plus importants de l'année : on parle de 100 à 120 étoiles filantes à l'heure dans des conditions idéales. Les deux autres pluies d'étoiles filantes ont lieu en janvier (avec les Quadrantides) et en août (avec les Perséides).

La pluie de météores des Géminides sera à son apogée les nuits des 13 et 14 décembre.

Comme son nom le suggère, le radiant de l’essaim des Géminides, c’est-à-dire le point d'où semblent provenir les étoiles filantes, se trouve dans la constellation des Géminés.

Au Canada, la constellation se lève à l’est vers 22 h. Toutefois, la pollution lumineuse nuit à l'observation des étoiles filantes. Aussi, plus l'heure avance et plus le ciel est noir, plus les observations d'étoiles filantes seront nombreuses, indique Jacques Bourgeois, coordonnateur des programmes publics au centre d’interprétation du marais Oak Hammock, au Manitoba.

L’avantage qu’auront les astronomes amateurs cette année, explique M. Bourgeois, est que la lune ne sera éclairée qu’à 14 % la nuit du 13 décembre. Il y aura donc très peu d’interférence lumineuse provenant de l'astre.

Alors que la plupart des pluies de météores sont généralement alimentées par des débris de comètes, les Géminides sont une des seules pluies dont la source est un astéroïde, soit le 3200 Phaéton.

Plus d'articles