Retour

Les jambes de Néfertari retrouvées en Italie?

Des jambes momifiées exposées au Musée égyptien de Turin, en Italie, sont celles de la reine Néfertari, affirme un groupe international de scientifiques composé d'archéologues et d'anthropologues. Explications.

Les restes consistent en une jambe complète comprenant un fémur, une rotule et un tibia, et une autre comprenant seulement une partie de fémur et de tibia. Ils ont subi pour la première fois cette année un examen approfondi, notamment une datation par radiocarbone, des analyses chimiques et génétiques et des comparaisons avec d’autres momies.

Selon les chercheurs, ces deux membres inférieurs sont tout ce qu’il resterait de la momie de Néfertari, la grande épouse royale du pharaon Ramsès II.

Les analyses montrent que ces restes appartiennent à une femme adulte au début de la quarantaine et d’une taille de 1,65 m à 1,68 m.

Les substances utilisées pour l’embaumement, des huiles et des graisses, sont conformes aux traditions de momification de l’époque de Ramsès II (1250 av. J.C)

La tombe de Néfertari, située dans la vallée des reines, a été fouillée par les archéologues italiens en 1904. Elle contenait encore des objets qui n’avaient pas été totalement pillés par des voleurs à travers le temps. Les artéfacts – et les jambes - ont ensuite été envoyés au Musée égyptien de Turin.

Les présents travaux sont publiés dans le journal Plos One.

Plus d'articles

Commentaires