Retour

Les pigeons meilleurs que les humains en mode multitâche

Les pigeons sont capables de basculer d'une tâche à l'autre aussi rapidement que les humains, et même plus rapidement dans certaines situations.

Un texte d'Alain LabellePour en arriver à ce constat, des biopsychologues allemands ont effectué les mêmes expériences comportementales pour tester les oiseaux et les humains.

La Dre Sara Letzner et ses collègues de l’Université de la Ruhr à Bochum émettent l'hypothèse que la cause du léger avantage des oiseaux en mode multitâche est leur densité neuronale supérieure.

Pendant longtemps, explique la Dre Letzner, les scientifiques ont pensé que le cortex cérébral des mammifères était la cause anatomique de leur capacité cognitive. Leur cortex cérébral se compose de six couches corticales.

Chez les oiseaux, cependant, une telle structure n'existe pas.

Le pallium des oiseaux n'a donc pas de couches comparables à celles du cortex humain. Toutefois, ses neurones s’y retrouvent plus densément que ceux des humains dans le cortex cérébral.

Cerveau de pigeon, vraiment?

Par exemple, les pigeons ont six fois plus de cellules nerveuses dans le cerveau que les humains par millilitre cubique. Par conséquent, la distance moyenne entre deux neurones des pigeons est 50 % plus courte que chez les humains.

Comme la vitesse à laquelle les signaux des cellules nerveuses sont transmis est la même chez les oiseaux et les mammifères, les chercheurs ont estimé que l'information est traitée plus rapidement dans le cerveau aviaire que dans le cerveau des mammifères.

Dans leurs travaux, les chercheurs ont testé cette hypothèse à l'aide d'un exercice multitâche effectué par 15 humains et 12 pigeons. Dans l'expérience, les participants humains et aviaires ont dû arrêter une tâche en cours et passer à une autre tâche le plus rapidement possible. Le passage à la seconde tâche a été effectué soit en même temps que la première tâche a été arrêtée, soit elle a été retardée de 300 millisecondes.

Les résultats montrent que lors du deuxième exercice les pigeons ont un avantage sur les humains en raison de leur plus grande densité de cellules nerveuses. Ils étaient en effet 250 millisecondes plus rapides que les humains.

Sur l'intelligence des oiseaux

Les chercheurs dans le domaine des neurosciences cognitives se demandent depuis longtemps comment il est possible que certains oiseaux, comme les corbeaux ou les perroquets, soient assez intelligents pour rivaliser avec les chimpanzés en termes de capacités cognitives, malgré leur petit cerveau et l’absence de cortex.

Selon la Dre Letzner, ces travaux apportent un début de réponse à ce mystère.

Les détails de ces travaux sont publiés dans le journal Current Biology.

Plus d'articles

Commentaires