Retour

Les premiers habitants qui ont peuplé Terre-Neuve n’étaient pas reliés

Une nouvelle étude révèle que les deux premiers peuples qui ont habité Terre-Neuve il y a des milliers d'années étaient génétiquement distincts.

Le premier peuple qui s’est établi à Terre-Neuve il y a environ 5000 ans, après la fonte des glaces, serait génétiquement distinct d’un autre peuple qui y a aussi habité il y a 3000 ans.

C’est l’anthropologue Ana Duggan qui est arrivé à cette conclusion après avoir analysé l’ADN des os et des dents de 74 individus. Le plus ancien groupe, les archaïques maritimes, sont selon elle très distant du peuple Beothuk, plus récent.

Auparavant, les anthropologues croyaient que ces derniers s’agissaient des descendants des archaïques maritimes, dû à des artefacts trouvés à Port aux Choix dans le nord du parc national du Gros-Morne.

« Ceci implique que Terre-Neuve a été peuplée, à plusieurs reprises, par des groupes distincts », explique l’anthropologue Ana Duggan, coauteur de l'étude publiée dans la revue scientifique Current Biology.

Un échantillon de 7000 ans

Fait intéressant, un des échantillons d’ADN provenait de la tombe d’un adolescent à L'Anse Amour dans le sud du Labrador, décédé il y a au moins 7000 ans. C'est le plus ancien monticule.

Ainsi, l’étude a démontré que l’ancêtre commun le plus proche de ces peuples remonterait à au moins 10 000 ans.

Les derniers Beothuks sont morts de la tuberculose aux alentours de la moitié du 19e siècle.

Plus d'articles

Commentaires