Retour

Mieux comprendre les effets de la lumière bleue sur les yeux

Avec les ordinateurs et les téléphones intelligents, l'omniprésence de la lumière bleue pousse des chercheurs de l'Université Laval à étudier ses effets sur la rétine.

Des études épidémiologiques ont démontré que cette lumière constitue un facteur de risque de la dégénérescence maculaire liée à l'âge.

Le professeur-chercheur Patrick Rochette indique que ce trouble de la vue est la première cause de cécité et de perte de vision sévère chez les personnes âgées.

Toutefois, ces résultats sont encore préliminaires, souligne le chercheur qui se penche sur la question depuis quatre ans.

Des résultats préliminaires surprenants

Des premiers résultats semblent démontrer un effet positif de la lumière bleue chez les non-fumeurs lors d'une exposition modérée et répétée.

« La lumière bleue aurait à la fois un effet protecteur chez le non-fumeur dans certaines conditions. Donc elle viendrait dégrader un pigment qui s'accumule avec l'âge et qui est toxique », explique le chercheur.

Il indique que les études révèlent tout le contraire chez les fumeurs, puisque certains produits chimiques s’accumulent dans la rétine et vont absorber le bleu, ce qui va créer des dommages à la rétine.

Patrick Rochette rappelle que ces travaux sont préliminaires et qu'il faudra poursuivre la recherche pour mieux comprendre le phénomène. Il ne faut surtout pas conclure « qu'il faut s'exposer de plus en plus au bleu », prévient-il.

D’après un reportage de Nicole Germain

Plus d'articles