Retour

Mieux vaut dormir sur le côté pour prévenir la mort fœtale

Les futures mères devraient dormir sur le côté au cours des trois derniers mois de leur grossesse pour prévenir la mortinaissance, préviennent des chercheurs britanniques.

Un texte d'Alain LabelleCe conseil vaut aussi pour les siestes.

Les résultats de l’étude MiNESS, menée auprès de plus de 1000 femmes, montrent que le risque de mortinaissance double si elles s'endorment sur le dos au cours du troisième trimestre de grossesse.

Ces travaux ont porté sur 291 grossesses qui se sont terminées par une mortinaissance et sur 735 autres qui ont mené à une naissance sans problème.

Le Pr Alexander Heazell et ses collègues de l’Hôpital St. Mary's de Manchester, qui ont réalisé cette étude, expliquent que c’est la position dans laquelle les femmes s’endorment qui compte, et que celles-ci ne devraient pas s’inquiéter si elles se réveillent sur le dos.

Phénomène inexpliqué

Les chercheurs n’ont pas établi avec certitude pourquoi le risque de mortinaissance augmente si la femme s'endort sur le dos. Certaines données poussent à croire que lorsqu'une femme est allongée sur le dos, le poids combiné du bébé et de l'utérus exerce une pression sur les vaisseaux sanguins, ce qui peut diminuer le débit sanguin et l'oxygène respiré par le bébé.

Ces travaux n’ont montré aucune différence dans le choix du côté (droit ou gauche) quant au risque de mortinaissance.

Les résultats de l’étude MiNESS sont publiés dans le Journal britannique d’obstétrique et de gynécologie (BJOG). Cette importante étude confirme les résultats d’autres recherches menées en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Plus d'articles

Commentaires