Avez-vous déjà remarqué le comportement des chiens devant un écran de télé? Certains l'ignorent alors que d'autres y sont très intéressés. Chez moi, il y a trois grands caniches qui réagissent différemment face à cette boîte à images. Voici pourquoi.

Ève Christian

  Un texte de Ève Christian

Nanook regarde l'appareil de manière indifférente. Flash, son frère jumeau, est tellement intéressé qu'en sa présence il est impossible d'écouter Lassie, Les 101 dalmatiens ou des documentaires présentant des animaux, qu'ils soient canins, oiseaux, souris ou lion. Il faut le tenir par son collier, sinon il bondit à la chasse à l'image. Et son attention est souvent captée pendant de longues minutes.

Fuego - aucun lien de parenté avec les deux autres - est attentif à ce qui se déroule à l'écran, mais il reste calme. À certains moments, il s'approche lentement de la télé afin de coller son nez sur l'image ou, quand l'animal disparaît, il fait le tour de l'appareil espérant le retrouver derrière.

La perception du mouvement

La télévision affiche une succession rapide d'images. Plus il y a d'images par seconde, meilleure est la qualité de ce qu'on y voit. À partir de 55 images par seconde (on dit aussi une fréquence de 55 Hz), l'œil humain perçoit une image continue et non plus un scintillement d'images. Selon les appareils, la fréquence de rafraîchissement d'images varie, mais elle est au minimum de 60 Hz.

Le chien, lui, détecte le scintillement jusqu'à 75 Hz. Cette aptitude à percevoir des fréquences plus élevées lui est utile soit pour repérer des proies ou pour courir après la balle. C'est un prédateur, il ne faut pas l'oublier.

On comprend alors facilement que des animaux en mouvement le stimuleront davantage que deux personnes qui discutent dans un téléroman. Et c'est exactement ce que je remarque. L'arrivée d'humains à l'écran fait baisser l'intérêt de mes chiens.

L'intelligence et l'analyse

Selon Dre Martine Jobin de l'Hôpital vétérinaire des Seigneuries de Boucherville, aucune étude n'a prouvé qu'une race plutôt qu'une autre est plus attirée par la télé.

D'ailleurs, il est difficile de comprendre pourquoi un chien est davantage stimulé qu'un autre par la télévision. La réponse est probablement dans l'analyse du mouvement ou de l'information. Chaque individu regarde une information, l'analyse, pour ensuite agir en conséquence.

Et, comme chez les humains, chaque animal a sa propre intelligence et son propre sens de l'analyse; à l'intérieur d'une même race, il y a des individus qui sont plus ou moins intelligents.

Par contre, on remarque qu'un chien qui est chasseur et dont l'instinct de prédation est marqué sera plus intéressé à regarder la télévision.

Et c'est exactement ce que je constate chez moi. Nanook, le chien le plus calme et le moins prédateur, a moins d'intérêt pour la télé. C'est un zen; il est moins joueur et chasseur que les deux autres. À la balle, il n'est pas très habile : rarement il l'attrape.

Par contre, son frère Flash, qui adore la télé, attrape la balle au vol presque à tout coup et, quand elle est lancée au loin, il la rapporte et peut faire ainsi des allers-retours pendant de longues minutes.

Quant à Fuego, aucun écureuil, oiseau ou chat n'a intérêt à se situer sur son chemin!

Voici Fuego qui regarde son émission de télé préférée : 

Le miroir

J'ai aussi réalisé avec mes chiens que le miroir suscite une réaction particulière.

Selon la Dre Jobin, la différence avec la télé, c'est l'échange d'informations entre le chien et celui qui est dans le miroir. Le chien perçoit une réaction de l'animal en face de lui et, pour certains, c'est un jeu sans fin. Ne se rendant pas compte que c'est lui, ça déclenche probablement une émotion particulière. La vétérinaire croit que le sens de l'analyse du chien est, dans cette situation aussi, très sollicité.

Chaîne télé spécialisée

Saviez-vous qu'il existe une chaîne destinée exclusivement aux chiens? À Dogtv, le contenu a été choisi et conçu pour les divertir et réduire leur anxiété pendant que leurs maîtres sont absents.

Sur de courts segments de 3 à 6 minutes, on présente des émissions de sport, de relaxation et de socialisation mettant en vedette des animaux et des humains. Même le son est adapté pour leur plaire : on y entend le couinement de leurs jouets, l'aboiement et le gémissement de leurs congénères et aussi des phrases rassurantes lancées amicalement, du genre assis, couché ou bon chien! Cette chaîne est disponible dans 13 pays, mais pas encore au Canada.

J'ai installé mon Flash devant l'une de ces courtes émissions disponibles sur YouTube et, en moins de 30 secondes, j'ai dû arrêter mon expérience, car il s'est jeté sur mon écran d'ordi. Alors personnellement, je ne partirais jamais en laissant la télé ouverte pour mon chien; je retrouverais assurément l'écran couché au plancher à mon retour, Flash ayant tenté de rejoindre quelques-uns de ses amis vedettes!

Et si vous décidez que cet appareil est un bon moyen pour rassurer votre ami à quatre pattes, l'espérant moins prédateur que Flash, choisissez-la de bonne qualité, car ils apprécient davantage les images sur les télés HD!

Merci à la vétérinaire Martine Jobin pour sa collaboration.