Retour

Nos cerveaux se synchronisent lorsque nous conversons

Le rythme des ondes cérébrales entre deux personnes qui conversent se synchronise, montrent les travaux de chercheurs espagnols. Selon eux, cette coordination est peut-être l'une des clés des communications linguistiques et interpersonnelles.

Un texte d'Alain LabelleUn contact aussi simple qu'une conversation sur la météo amène les cerveaux en présence à tenter de travailler ensemble.

Les présents travaux ont permis d’analyser simultanément l'activité neuronale complexe de deux étrangers qui dialoguent pour la première fois. Il a ainsi été possible de constater que l’activité cérébrale de deux personnes participant à une conversation se synchronise pour permettre une meilleure connexion entre les deux sujets.

Les rythmes des ondes cérébrales de l’émetteur et du récepteur s'ajustent selon les propriétés physiques du son des messages verbaux qu'ils expriment dans la conversation. Cette connexion entre les deux cerveaux a un but précis : faciliter la communication.

Oscillations simultanées

Dans ces travaux, les chercheurs ont formé 15 paires de personnes du même sexe qui ne se connaissaient pas. Les duos ont tenu une conversation générale et se sont relayés pour jouer les rôles d’émetteurs et de récepteurs.

Au moyen de l'électroencéphalographie, une procédure non invasive qui analyse l'activité électrique dans le cerveau, les scientifiques ont mesuré simultanément le mouvement des ondes cérébrales des deux interlocuteurs et ont confirmé que leurs oscillations avaient lieu au même moment.

La prochaine étape pour les chercheurs sera d’appliquer la même technique pour étudier le cerveau de deux personnes lorsque la conversation ne se déroule pas dans leur langue maternelle.

Éventuellement, l’étude de l'interaction entre deux cerveaux permettra de mieux comprendre et d'analyser des réalités complexes en psychologie, en sociologie ou en éducation.

Le détail de cette étude est publié dans la revue Scientific Reports.

Plus d'articles

Commentaires