On la surnomme déjà la « Grande éclipse américaine », mais les Albertains auront eux aussi la chance d'apercevoir le halo du Soleil caché par la Lune, un ballet stellaire jamais vu en près d'un siècle.

Bien que des éclipses solaires surviennent assez fréquemment, celle qui aura lieu lundi matin sera la première éclipse totale à traverser les États-Unis depuis 1918, rappelle Don Hladiuk, un collaborateur régulier à l'émission de CBC Calgary Eyeopener intéressé par l'astronomie.

Quand et où

Les Albertains qui habitent dans le sud de la province auront un meilleur aperçu de l'éclipse que ceux qui résident au nord.

Selon M. Hladiuk, « tout est géométrique » dans une éclipse. Vu l'angle de la Lune, le phénomène sera plus saisissant pour ceux et celles qui l'observent près de la frontière américaine.

Ce ballet entre l'astre solaire et le satellite de la Terre devrait durer un peu moins de trois heures. Vers 13 h, le Soleil sera de nouveau entièrement visible.

« L'apogée de l'éclipse à Calgary aura lieu vers 11 h 33. Environ 81 % de la surface solaire sera cachée, ce qui est assez impressionnant », explique M. Hladiuk.

Telus Spark accueillera l'Opération Explore: la grande fête de la Grande éclipse nord-américaine pour les gens qui veulent venir vivre l'éclipse en compagnie d'autres astronomes amateurs.

L'Université de Calgary n'est pas en reste puisqu'elle invite les gens à profiter de son observatoire éphémère installé dans la cour sud du pavillon d'ingénierie, de 10 h à 12 h 30.

À Edmonton

Vue depuis la capitale, l'éclipse devrait cacher deux tiers de la surface du Soleil. Le phénomène commencera à 10 h 24, avec un apogée prévu à 11 h 35. La Lune aura complètement traversé le Soleil à 12 h 49.

La Société astronomique royale du Canada tiendra une séance gratuite d'observation au Centre des sciences Telus d'Edmonton de 10 h 30 à 13 h.

Des lunettes d'observation seront distribuées jusqu'à épuisement des stocks. Premier arrivé, premier servi!

Quelques précautions

Certaines garderies de la capitale ont indiqué qu'elles ne laisseront pas les enfants sortir pendant le phénomène, pour éviter que des jeunes s'abîment les yeux.

Don Hladiuk rappelle qu'il n'est pas sécuritaire de contempler une éclipse à l'oeil nu. Quelques précautions permettent toutefois d'observer le phénomène sans danger.

Plusieurs boutiques vendent des lunettes spécialement conçues pour regarder le Soleil.

Le grossiste en ligne Amazon a toutefois rappelé plusieurs modèles au cours de la fin de semaine, expliquant que ceux-ci ne répondaient pas aux standards de l'industrie.

Il est aussi possible de fabriquer soi-même un instrument d'observation. La page Internet du Planétarium de Montréal offre différentes instructions, en français.

Plus d'articles

Commentaires