Retour

Plus de 28 M$ pour mieux faire connaître SNOLAB de par le monde

La recherche scientifique fondamentale a reçu tout un coup de pouce mercredi à Sudbury. Le ministre de la Recherche, de l'Innovation et des Sciences Reza Moridi s'est rendu au SNOLAB, pour y remettre une subvention de 28,8 millions de dollars.

Cette contribution est la partie que l'Ontario verse aux travaux des chercheurs de SNOLAB.

La somme étalée sur les cinq prochaines années permettra notamment de :

  • Financer de nouvelles découvertes au sujet de l’univers
  • Aider à créer des partenariats pour aider l’Ontario à maintenir son rôle de chef de file dans le domaine de la physique des neutrinos et de la matière sombre
  • Encourager et former la prochaine génération de scientifiques ontariens
  • Mener à utiliser les neutrinos dans des applications pratiques

« L’argent ne va pas directement aux coûts directs des expériences réalisées ici, explique le directeur de SNOLAB, Nigel Smith, mais elle permet d’accueillir les chercheurs et d’exécuter les travaux scientifiques ici à Sudbury. »

SNOLAB

L'observatoire de neutrinos (SNOLAB) est au nombre des 17 installations de recherche nationales administrées par 12 universités à travers la pays.

L’Université Queen’s de Kingston administre le laboratoire sudburois et l'Université Laurentienne est au nombre de ses partenaires.

Le gouvernement fédéral est aussi un important bailleur de fonds avec notamment la Fondation canadienne pour l’innovation.

Celle-ci a déjà d’ailleurs contribué financièrement plus tôt cette année à la recherche fondamentale effectuée dans le laboratoire souterrain, le plus profond de l’Amérique du Nord, situé dans la mine Creighton.

La minière Vale contribue aussi 20 % des sommes allouées pour le laboratoire souterrain.

Plus d'articles

Commentaires