Retour

Qu'est-ce qui se cache derrière un globule spatial géant?

L'extrême brillance des vastes nuages de gaz, appelés globules spatiaux géants, demeurait énigmatique pour les astrophysiciens. Une équipe internationale a percé leur secret en observant l'un de ces singuliers objets de l'Univers lointain : le globule Lyman alpha (LAB-1).

Un texte d'Alain Labelle

Les observations du télescope ALMA, situé au Chili, et d'autres instruments ont permis d'établir la présence de deux galaxies dans son centre, dont le rythme effréné de formation d'étoiles illumine l'environnement proche.

En fait, les étoiles y naissent à un rythme quelque 100 fois supérieur à celui qui caractérise notre Voie lactée.

Les galaxies étendues occupent le centre d'un essaim galactique susceptible de se constituer, à l'avenir, en un vaste amas de galaxies. Selon les scientifiques, les deux sources détectées donneront prochainement lieu à une seule et unique galaxie elliptique géante.

Les globules Lyman alpha sont de gigantesques nuages de gaz d'hydrogène qui peuvent s'étendre sur des centaines de milliers d'années-lumière et qui se situent à de très grandes distances cosmiques. Ils tirent leur appellation de ce rayonnement caractéristique qu'ils émettent dans l'ultraviolet, la raie Lyman alpha.

Le premier à être observé (en 2000) et le plus connu est certainement le LAB-1. Il est situé au cœur d'un vaste amas de galaxies aux premiers stades de sa formation.
Il est si loin de notre planète que sa lumière a mis quelque 11,5 milliards d'années à nous parvenir.

Plus d'articles

Commentaires