Notre galaxie, la Voie lactée, est moins massive que ce que l'on estimait jusqu'à maintenant, ont montré des astrophysiciens écossais.

Un texte d'Alain Labelle

C'est la première fois que des scientifiques arrivent à établir précisément la masse de la galaxie dans laquelle se trouve notre système solaire.

Selon le Dr Jorge Peñarrubia et ses collègues de l'Université d'Édimbourg, la Voie lactée compte la moitié de la masse de sa voisine Andromède, qui possède une structure similaire.

Ces deux galaxies sont les deux principaux membres d'un amas galactique que les astronomes appellent le Groupe Local.

Elles se présentent sous la forme d'une spirale et semblaient, jusqu'à présent, être de dimensions similaires. Toutefois, des mesures récentes très précises des régions centrales des deux objets célestes montrent clairement qu'Andromède est plus massive que la Voie lactée.

Les chercheurs écossais ont utilisé des données publiées récemment sur les distances entre galaxies - ainsi que leurs vitesses - pour calculer leurs masses totales. Ils ont aussi pu établir que la matière sombre représente 90 % de la matière dans les deux systèmes.

La matière noire est une substance invisible toujours mystérieuse qui compose la plus grande partie des régions externes des galaxies et environ 27 % du contenu de l'Univers.

Les auteurs de ces travaux publiés dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society estiment qu'Andromède contient deux fois plus de matière noire que la Voie lactée,

Ces nouvelles connaissances devraient permettre aux astronomes de mieux comprendre les structures des régions extérieures des galaxies.