Retour

Sentir votre nourriture vous ferait engraisser

Des souris auxquelles on a retiré le sens de l'odorat sont restées minces lorsqu'elles ont été soumises à un régime alimentaire très gras, tandis que leurs congénères à l'odorat normal ont littéralement vu leurs poids exploser, montre une étude américaine.

Un texte d'Alain LabelleL’odorat est un élément essentiel dans notre appréciation de la nourriture. Il n’est donc pas surprenant que des souris obèses qui perdent leur odorat perdent également du poids.

Or, ce qui est surprenant dans ces expériences menées à l'Université de Californie à Berkeley, c’est que les rongeurs amaigris auxquels on avait retiré l’odorat ont perdu du poids en mangeant autant que ceux d’un autre groupe qui avaient conservé leur odorat, et qui ont vu leur poids doubler.

Encore plus surprenant, des rongeurs auxquels on avait augmenté la capacité de sentir ont vu leur poids augmenter encore plus que ceux des deux autres groupes.

Selon Céline Riera et ses collègues, ces résultats montrent que l'odeur de ce que nous mangeons joue un rôle important dans la façon dont le corps traite les calories.

Ainsi, si vous ne pouvez pas sentir votre nourriture, vous pourriez brûler les calories plutôt que les entreposer.

En outre, ces résultats montrent qu’il existe un lien important entre notre système olfactif et certaines régions du cerveau qui régulent le métabolisme, comme l’hypothamalus. Les circuits neuronaux en présence restent toutefois inconnus.

Si ces travaux se confirment chez l’humain, il sera possible de mettre au point un médicament qui n’interfère pas avec l’odorat, mais qui bloque le même circuit métabolique.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Cell Metabolism.

Plus d'articles

Commentaires